Photographie

pix arcCe nouvel espace est la mémoire de plus de quinze ans de ma vie, entre Terre et Mer, mes centres d’intérêt, mes voyages, mes affectations. Même les clichés numériques les plus anciens, capturés au travers d’objectifs de qualité relative à mon pouvoir d’achat de jeune maistrancier, expriment leur charme à l’étale de leur grain. A l’époque de l’éphémère des réseaux sociaux, j’ancre le temps par mes images, non datées. Il me restera les clichés argentiques… Plus tard. Bon voyage ;-)

Ballades en forêt : de Redding à Mokrice.

PJ La Valette 1Le tir à l’arc français et mondial me connaît surtout tel un archer du “tir à plat”, salle, FITA. Or, j’ai débuté ce sport par le tir instinctif, en arc à poulies, dans les bois du Vercors. J’ai toujours apprécié le plein air, la variété. Vu le programme international de la cible anglaise, le circuit en salle, le circuit des coupes du monde extérieures, en y ajoutant les championnats respectifs de référence, et bien entendu une vie professionnelle à côté, je n’avais pas la ressource pour profiter pleinement des compétitions dite “de parcours”. Alors, j’ai attendu avant de revenir à mon premier amour. Et voici que je découvre Redding en mai 2018, la compétition 3D américaine, maison du Big Foot.

Rattrapage ⅔.

Full packVoici le carnet de route de la saison extérieure 2019, toujours en mode rattrapage, où de nombreux points sont à garder en mémoire, de l’inédit à la première, de la déception et de l’or mondial. Commençons par le début de toute saison, une sélection, c’est-à-dire la remise en question de son niveau par une évaluation de la performance pour que la fédération décide des archers en qui elle placera sa confiance pour tenter de ramener les médailles. Porter le maillot de l’équipe de France n’est pas une coutume, c’est un vrai travail tant au niveau de la projection dans le programme de saison que dans la volonté à placer au moment opportun. Nous sommes au temps opportun, à Compiègne qui accueille cette première compétition.

Rattrapage 3/3.

Riom coachJeux Européens : Minsk. Touch’n’go de 24h à la maison au retour de S’Hertogenbosch, je rafistole les arcs avec un petit check-up de deux heures et je refais le paquetage. Gratouilles au chat qui boude, bisou nanakidéchire, et hop, veuillez relever votre tablette, attachez votre ceinture et retirez vos écouteurs durant le taxi, le décollage et l’atterrissage. 

Plan Blanc.

Même dans les temps les plus sombres, la lumière sera. Je veux vous dire combien il est important de croire en nous, notre pays est fort et nous devons nous souvenir de nos racines. Les guerres se sont succédées et nous sommes aujourd'hui le fruit de ceux qui se sont battus pour notre identité, plusieurs générations plus tard. Soyons créatifs et respectueux, ambitieux et loyaux.

Page 1 sur 2

© stain photo. All Rights Reserved.