35

 

IMG 0671Ce week-end je participais à deux évènements : la sélection pour les championnats d'Europe en salle à Chennevières-sur-Marne, et la dissolution / fusion des régions Auvergne-Rhône-Alpes par l'assemblée générale du comité régional à Saint-Etienne. Aujourd'hui le programme comprend un peu de tir de récupération de samedi et la préparation des bagages car demain, c'est le départ pour Las Vegas, The Vegas Shoot ;-)

Globalement, la sélection s'est bien déroulée et je suis heureux du comment les choses se sont passées, comment je les ai perçues. Mon arc, mon matériel, étaient parfait, tout était en ordre. C’est un point assez inédit non ? Pour un Pierrot… 

J’ai monté cet arc, d’un blanc de toute beauté, lundi dernier. Câblage neuf à apposer directement venu de FBS pour partir sur une bonne base en enchaînant les compétitions de fin de saison soit cette sélection pour le championnat d’Europe, suivie de suite par le Vegas Shoot, puis par le championnat de France, et peut-être par le championnat d’Europe (je devais tout de même le prévoir). Sauf que, comme je l’ai annoncé dans mon dernier billet, je reprends oui mais je reprends progressivement (qui ne signifie pas en douceur…). C’est avec un arc vierge de toute compétition, un numéro de came / module modifiant mon allonge et une balance d’arc bien plus neutre que j’abordais ce tir de sélection, un seul arc monté, pas de plan B.

IMG 3667Mon tir est un vrai plaisir, sur 60% des flèches, peut-être un peu plus, j’ai pas fait de stats… Sur le reste, c’est de la dépouille pour tenir la caisse, la forger, l’habituer à quelque chose de nouveau. Pourtant c’est la caisse elle-même qui demande cette posture. En compétition du coin, ce tir valait je pense quelques points de plus, sûrement dans les 593-594. Là, c’est une sélection, il faut prendre la route et rouler des heures, essayer de passer la meilleure nuit possible, et ensuite tirer en gérant les images qui passent dans la tête. Je marque 587 points et je me classe cinquième des qualifications. Le plus haut score était de 592 points. Je note que mon blason ne laissait pas apparaître la précision des impacts telle que je peux la concevoir, mais je note aussi que ces impacts n’étaient ni assez centrés, ni trop éloigné du centre. N’y-a-t’il alors pas  la bonne question à se poser ici ? Sur la pertinence du montage de flèche ? Mmmm, je vais laisser mûrir deux - trois choses et j’y reviendrai dans un prochain billet.

Il était important d’aller « casser la coquille ». J’avais tout de même de la déception immédiatement après le tir de qualification, puis arriva le temps de tirer quelques matchs. J’atteignais 148 gagné, 145 perdu au barrage et enfin 147 perdu. Quatrième du tournoi de l’après-midi. C’était vite expédié dans un sens, mais j’ai pris le temps de ne pas laisser tomber trop tôt. Il était question de tester mes capacités dans une autre situation, en reprise après une courte pause et après une bonne dépense physique sur le tir de qualification. Je l’écris dans le précédent paragraphe, les impacts ne sont pas précis. Ma cervelle sait que les flèches peuvent ne pas toucher le cordon, alors j’insiste un peu plus sur les contrôle pendant la visée, je doute plus souvent, je tire mais de façon moins relâchée. Le serpent se mort la queue et je le sais bien ! Mais comment puis-je prétendre à retourner sur la scène internationale si je ne ré-apprends pas à gérer ces choses-là ? La preuve indirecte est le constat de mes courbatures pour un simple tir de qualification suivi de trois matchs ! Je m’entraîne pendant des heures, je me défonce de plus en plus, en prenant soin du corps on est pas des boeufs. La logique qui revient me capter appelle de nouveaux entraînements, de nouvelles mises en situation telles que celle-ci à Chennevières. J’avais conscience de m’exposer à une sélection, comme à une non-sélection. Les deux cas de figure pouvait se profiler. C'est le deuxième qui se vérifie, je termine cinquième au final des points de sélection, c'est bien, va tranquille PJ.

Aujourd’hui après discussion auprès de mes aînés, il est plutôt bon de ne pas avoir réussi. Ils me disent, c’est comme repartir courir à fond alors que tes blessures sont traitées mais pas tout à fait cicatrisées. Je vais écouter mes aînés, et me dire que c’est la bonne chose qui s’est ainsi produite. Avec ma déception, était lié le sentiment de peur : celle de ne pas retrouver l’énergie de retourner m’entraîner, tirer, régler. Le dégoût était bien présent sur les deux années qui se sont écoulées. Je ne veux pas qu’il revienne et ce sentiment était l’un de mes démons.

Le lendemain matin, je partais pour une journée d’assemblée générale et à nouveau des kilomètres, et pourtant je les faisais avec une certaine excitation, et pas de fatigue. Le soir, je causais encore de tir à l’arc et je sortais mes jouets de la housse pour leur faire une petite beauté, je n’aime pas les arcs sales. Ce matin lundi, je n’ai pourtant pas le temps aujourd'hui mais je suis là, et j’écris sur du tir à l’arc, j’ai pas gagné, mais je suis heureux de vous dire aussi comment on ne réussit pas à tous les coups, et je partage mes pensées librement. J’ai croisé de nombreuses personnes cette fin de semaine, qui m’ont dit leur plaisir à me retrouver, à me lire. Merci… C’est important autant pour vous que pour moi. Vous pouvez venir me voir, osez, je vous accueillerai, et si vous ne savez pas comment m’aborder, commencez peut-être par « bonjour Pierrot » ;-)

Voiles St Tropez 2008 129Voilà donc une nouvelle étape de sélection que je ne perçois absolument pas comme une carrosserie trop vieille et rouillée qui a du mal à franchir les kilomètres, mais plutôt comme une période de rodage du moteur et séchage de la peinture toute neuve. Je suis bien dans mon arc, bien dans mon crops, bien dans ma tête. L’arc ne bougera pas, le corps acceptera mieux les contraintes sportives que je lui fais subir et détectera les petites différences entre deux flèches d’une façon plus précise, la tête sera plus confiante en situation normale, le tout pour s’exposer à des situations de plus en plus difficiles. Vous iriez, vous, au grand large avec un voilier aux voiles déchirées, au mât fébrile, une boîte de conserve dans le placard de la cambuse ? Et si une tempête se déclarait alors ? 

Je préfère armer mon bateau correctement et caboter tranquillement en vue des côtes. Je ne veux pas perdre mon bateau, j’en ai déjà assez perdu. Qu’importe le temps, pour le moment, je profite, je respire, et j’aime penser que bientôt, je reprendrai mon arc à la main, encore, et encore, et encore.

IMG 0721A peine rentré du Nord que déjà reparti dans le centre pour l’assemblée générale de fusion du comité régional Rhône-Alpes et de la ligue Auvergne de tir à l’arc. Journée ch… comme pourrait-on se plaire à imaginer. Et bien, j’ai aimé cette journée studieuse à apprendre plus sur ma région natale, et sur ma région de travail. Ces deux régions sont riches de leur expérience, avec des bénévoles et membres du “CODIR” investit pour le tir à l’arc. Ca peut paraître chiant ce genre de truc où tout le monde se réunit, ou pénible si tout le monde vient pour se plaindre parce que y’a pas d’argent dans les caisses. J’ai bien aimé, le vice-président des archers du Rhodia (moi-même, redressant la tête et bombant le torse fièrement) a accompagné son président directeur général d’association multinationale, le Flo. On le sait, quand je ne suis pas d’accord, je le dis. Là j’étais d’accord, même si en définitive, nous n’avions pas vraiment de choix. C’est bien d’y être, parce que je m’investis dans mon club, d’autres archers de mon club s’investissent également, et des archers investis dans leurs clubs respectifs sont aussi engagés sur des responsabilités de comité régional pour nous organiser des stages, des compétitions, des actions. C’est donc une marque de respect pour leur travail, j’y vais aussi pour apporter un point de vue, avec des remarques que j’essaie de formuler de façon constructive. Le but n’est pas de passer la journée à s’engueuler ou à se congratuler pour au final rentrer à la maison et se dire que la prochaine compét sera peut-être plus chiante que l’assemblée générale ! L'objectif est bien de voir plein de sourires sur toutes les occasions sportives et associatives de la saison !

Bref, j’y étais et c’était un plaisir. A chaque fois que je pourrai participer, je le ferai. Cette fois était importante, pour la dissolution des anciennes formations régionales, pour la fusion de deux régions dans un même et grand territoire Auvergne-Rhône-Alpes. On fera des kilomètres… Oui ok. Seulement on ne les fera plus seul dans sa bagnole, on sera plusieurs et ça sera sympa, on louera des minibus et au final on se rendra compte que ce n’est pas plus cher que de coller des kilomètres à sa propre titine. On changera des habitudes sportives pour voir autre chose plus souvent, des situations différentes, es expériences formatrices bénéfiques pour la pratique d’équipe et individuelle. Et puisque que nous faisons partie de la même formation, tirer une compétition à Annecy, à Lyon, à Saint-Paul-Trois-Châteaux, à Aurillac ou à Moulins sera comme tirer chez nous. La maison ne fait que s’agrandir et le nombre de copains potentiels aussi, CQFD (on verra ceux qui suivent ;-))

Bon, je vais quitter ma robe de chambre super sexy pour aller préparer ma journée de bagages, tir à l’arc et autres trucs à faire à la veille de partir au pays d’un mec qui porte la banane blonde comme personne. 

J’étais heureux de passer un moment en votre compagnie ce matin, au café, et je vous souhaite une belle semaine. Je me souhaite aussi un très bon anniversaire, puisque j’ai 35 ans aujourd’hui, c’est pas très vieux, c’est très jeune non plus, mais ça me donne envie de me dire que si j’ai envie de faire quelque chose de censé… Pourquoi ne pas le faire ?

Cordialement, bisous.

Archerycalement, 

>> - - - Pierrot - - - > X D

 

Copyright photo : moi-même, absolument non-contractuelles

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Participant à cette conversation

  • Invité - Thierry HAUDIQUET

    Bonjour PJ, toujours un plaisir de te lire ;)

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - FREDERIC GARCON

    je ne dirais qu un mot, (enfin deux ) bon anniversaire ;)

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Hervé

    Bon anniversaire pour commencer :)

    Ensuite un bon tir à Vegas !!!

    Tu as raison de prendre ton temps, qui va piano va sano, qui va sano va lantano

    à Aix-en-Provence, France
    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Eric cortes

    Bonjour PJ
    J'apprécie de lire tes rédactions, j'ai eu le plaisir de te croiser lors d'un séminaire organisé par la fédé à l'insep, moment trop court j'aurais aimé le prolongé pour que l'on voit des choses sur moi et ma machines. Merci pour tout ce que tu nous fais vivre. Bon tir à vegas. Amicalement Ricou

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - MARIA CHAMORRO

    Bon voyage!!!

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Landreaux

    Bonsoir Pierrot
    Un très bon anniversaire!!!
    Bon vol pour Végas, a très vite pour un nouveau billet.

    0 J'aime Raccouci URL:

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour