C'était presque bien ! Vegas 17'

 

IMG 9591Bref, j’ai fait un 9. A l’année prochaine ! (Les lecteurs de version courte peuvent retourner à leurs occupations, merci de votre votre visite !)

Plutôt simple non ? Tout enchaîne depuis décembre, je ne me doutais pas de reprendre avec autant de plaisir et d’ardeur. Sauf que j’ai omis un truc, juste un tout petit truc de rien du tout : c’est qu’au bout d’un moment, cela peut finir par payer. Je l’ai tellement zapé que les entraînements qui précédaient le tournoi m’ont littéralement fait flipper. Donc j’ai glissé, et puis ça allait mieux. Quant au chien, à la niche, Vegas Shoot 2017, soyez les bienvenus ;-)

Cette année on innove, car je me souviens. Je me souviens de ne pas avoir réalisé de tests réels de flèches basés sur le diamètre maximal autorisé, soit 27 contre les 23 du format régulier que nous connaissons. Je me souviens aussi m’être senti court en allonge sur chacun de mes Vegas, tout comme je ne chargeais jamais assez ma stabilisation centrale pour ce tournoi. J’oubliais que toutes mes cicatrices de la vie n’étaient pas encore remises, #PJtuesunBoulet, ne va pas trop vite, impatient !

VEGAS17 A16 8909Alors dans l’ordre avant de perdre quelqu’un. Petit rappel de ce qu’est Vegas : on fixe soit-même son blason, les cibles sont bien plus basses qu’à notre habitude, le gros 10 compte dix points, les X sont aussi comptabilisés, l’arbitre donne le point inférieur si y’a plus de cordon lisible, les arcs sont limités à 80 livres et les flèches au diamètre 27, pas de lumière additionnelle sur les cibles, deux volées de chauffe et une série par jour pendant trois jours. Ca fait 900 points et les archers au plein se disputent le gros chèque en mode mort subite “avec un 9 tu dégages” devant des tribunes bondées de fans. Cette année, Vegas accueillait 3400 archers… Le vainqueur empochait 51’000 dollars américains, hors prime. Super cool !

VEGAS17 A16 9060Lors des précédentes éditions, je me pointais soit avec des flèches aluminium Easton 2712 coupées et montées en me basant sur ce qu’avaient pu choisir d’autres archers. Ce n’était jamais une véritable réussite et cela avait tendance à diminuer mon groupement, en augmentant la distance des erreurs par rapport au semblant de groupement obtenu. Aussi je décidais de tirer mes habituelles 2315 sur la dernière édition, alors que j’étais très performant en saison régulière. Cela avait été validé entre-autre par un beau 300-30X. Cette année, comme je l’expliquais dans mon précédent carnet de route, je change pas mal de trucs parce que mon corps me cause. Si l’arc tirait son baptême lors de la sélection pour les championnats d’Europe, je continuais sans changement pour Vegas dont le départ était programmé quarante-huit heures plus tard. Seules les flèches ont changé. J’avais pris le temps de revisiter leur réglage, coupe et équilibrage. Puisque mes 2315 n’étaient pas concluantes encore dans cette nouvelle configuration d’arc, je décidais de partir seulement avec mes 2712, autant jouer le jeu jusqu’au bout ! Je montais ces flèches sans les essayer avant la sélection, juste un test papier qui était bon, parfait même. La veille du départ, je m’entraînais deux bonnes heures pour constater que mon réglage d’arc et de flèche envoyait de la méchante grosse godasse. Je n’ai jamais été aussi précis. Je range ainsi mon matériel pour le voyage vers le pays du gars qui porte la banane mieux que personne, avec quelques détails à opérer sur place en fonction de mes ressentis.

Une fois sur place en soirée du même jour de trente-six heures après un voyage Lyon / Londres / Vegas, je m’entraînais dès le lendemain matin au Bass Pro Shop, magasin de chasse et pêche géant renfermant un pas de tir fermé accessible pour five dollars. Après quelques flèches, j’opère les quelques trucs laissés en suspend avant le départ au cas où mon ressenti le confirmait. Mes flèches étaient des missiles, d’une précision chirurgicale, une stabilité encore jamais atteinte et une facilité déconcertante. Mais quel plaisir !!! Ouais sauf que le gars n’avait pas pensé à ça ! Le gars se disait plutôt qu’il allait reprendre tranquille pépère et revenir au fur et à mesure. J’avais la confirmation visuelle et sensorielle de ma capacité à réaliser un tir superbe, à répétition. C’est super cool 2, le retour. C’était mercredi.

Jeudi, entraînement sur place au South Point Casino, lieu du tournoi, dans la grande arène. Je m’disais que ça allait être plus dur, que la faible lumière me gênerait comme d’hab’, et que mon arc allait être encore trop court et trop peu équilibré sur l’avant pour aller chercher ce blason fixé en bas de butte de tir… Et bien non Pierrot, pas cette fois, mon matériel était parfait, dès le départ, et d’une précision inside-out. Oups la caboche du Deloche, ça chauffe… Les méninges en route, “ça tire bien, c’est le gros 10, ça peut faire 900, ça peut tirer le Shoot Off, ça peut… Non mais oh tu te réveilles là ???” 

VEGAS17 X17 9678Une mauvaise nuit plus tard, je réveillais le réveil pour lui signifier qu’il était à la bourre et je me dirigeais vers ma cible dans l’arène après quelques volées de chauffe sur le terrain annexe. Deux volées pour se mettre en jambe et c’est parti pour quatre-vingt-dix 10 d’affilée sur trois jours. Il y en a eu soixante-et-onze. Rentre chez ta mèèère ! Je craque…

Premier jour 300 / 21 X. Je n’étais pas du tout étanche, ça bougeait de partout, impossible de tenir mes nerfs, précision égale à ma stabilité en visée, c’était moche, mais ça fait 300 donc c’est ok, la compétition peut continuer. Quel jeu de m… !!!

Deuxième jour 300 / 27 X. Ca va mieux, je commence à me lâcher et à retrouver un tir dynamique, précis tant dans ma stabilité que dans les impacts, logique. C’était vraiment un bon moment, sur une cible sympa et une super ambiance.

IMG 0613Troisième jour, je suis à 600 points, avec tous les autres archers au même score et les cibles redistribuées en fonction du classement. Là, je n’ai pas vraiment pris mon pied, l’ambiance était tendue. Je commençais assez mal et peu précis, puis la faute arriva lors de la quatrième volée, une flèche juste un peu arrachée d’un côté et poussée de l’autre. C’était pas loin, pas une bonne flèche, pas une mauvaise non plus, un doute subsistait et c’est le juge qui a prononcé la sentence, pris mon billet d’avion et fait le check-out de l’hôtel. C'est le package pour les neufeurs (ceux qui font des neufs)...

Libéréééé, délivrééééé, les X se sont enchaînééés (écrit-il en chantonnant la reine des neiges, rien à voir mais j'ai rigolé), jusqu’à la fin de ce départ sauf un qui est un peu sorti discutable mais pour lequel je n’ai rien dit parce j’étais déjà suffisamment grognon pour en rajouter. Ensuite j’ai pris l’avion et j’ai pleuré en serrant fort #SamLeChatKiDéchire contre moi une fois à la maison. Il a ronronné, il est bien ce chat.

IMG 2115

VEGAS17 X17 0743

 

Mais non, ensuite j’ai tiré le Lucky Dog, vous savez cette flèche unique où tous les archers qui doivent reprendre l’avion ont une seconde chance d’aller dans le Shoot Off final parmi les tireurs à 900 points. Une flèche au X, et si elle l’est, vous avez le droit de tirer une deuxième flèche à l’intérieur du X, au cordon défavorable. Si plusieurs archers y arrivent, des flèches sont tirées jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un, le chien chanceux. J’ai donc fait un X, et ensuite un superbe gros 9 dégueulasse qui bave encore, y’en avait de partout, une véritable scène de crime… Je termine ainsi 39ème de ce tournoi, ce qui n’est pas si moche pour le moment. En terme de sensations et de confort, il est le meilleur Vegas jusqu’à présent.

Petite parenthèse, je n’ai presque pas mis d’auto-censure dans ce texte, si des propos choquant vous interpèle, vous pourriez alors vous référer au code de bonne conduite du site, article 1, alinéa 34c : “si des propos vous choquent, fermez les yeux”.

VEGAS17 X17 0898Bon alors ensuite, j’ai fait ma groupie de base “Allez Mikyyyyy, allez Stevyyyy”, l’un remporte la médaille d’argent de la finale de la world Cup le samedi, le grand chat Steve Anderson (avec mon décocheur AS L’Attendu CocoricoKiDéchire), et l’autre le Shoot Off, Mike Schloesser. Les deux ont été impressionnant. Cette dernière volée de Mike sur le Shoot Off contre un autre européen, Stephan Hansen, a été assommante tellement c’était balèze. La dernière flèche était un coup de massue de détermination, superbe, précise, plombante. Un Shoot Off magnifique qui aura duré, bien plus de temps que je n’aurai pu résister à ce stade, pas de regret, j’ai eu un plaisir immense à observer ces archers. Vous pouvez revivre le tournoi sur Youtube, et aussi visualiser les résultats par catégorie (Je tirais en “championship compound open”).

Vegas reste Vegas, un tournoi difficile, du monde de partout, des grosses bagnoles, un grand canyon, des hôtels immenses, des archers délurés, des stands bondés, un esprit vraiment différent de celui de notre continent. Ce n’est pas forcément “mieux”, mais la différence fait du bien pour respirer un autre air et se sentir vivre une passion autrement. Je ne peux que conseiller cette découverte. Le tournoi est aussi ouvert aux archers plus modestes, dans les catégories “flight” où des primes intéressantes sont aussi à remporter.

Le retour la semaine dernière était une histoire de jet lag carrabiné où il fallait reprendre ses repères du bon côté de l’océan. Je n’ai eu du temps que pour un entraînement “décrassage” jeudi dernier. Je tirais une double compétition ce weekend à Chaponost pour rechercher des trucs qui collent à ma démarche. Je cherche, même si cela m’agace un peu, je cherche, je tente des expériences. Qu’importe le résultat ou presque. A quoi bon ? 

J’aime valider ou non des configurations en compétition. Vegas est une compétition bien à elle, le format est si particulier qu’une configuration est spécifique à ce tournoi. C’est un gros 10 sur trois jours, une disposition de blasons différente, un challenge mental différent. Maintenant je bascule à nouveau sur la précision de notre tir en salle et donc sur un caillou au milieu de la cour (le X au milieu du jaune…). 

VEGAS17 X17 9881Je tentais donc une allonge de 28” sur le grand arc de 40”. Avec un équilibrage sur l’avant (jusqu’à 400 grammes sur la stabilisation centrale) j’expérimentais ma résistance et mes réactions avec ce type de tir. C’était intéressant de ressentir les effets sur un premier départ quand tout est frais, quand la tronche est bien connectée pour faire du 10. J’ai alterné entre les modules de 27,5” et de 28” sur les deux séries, avec différentes flèches. Le score final est de 582. C’est pas du Pierrot vous allez dire… Ok, seulement je veux savoir ! A l’entrainement, cela peut fonctionner, je souhaite voir ce que cela donne en compétition. J’ai vu, des choses sont bien comme le confort de l’armement, l’ancrage, la stabilité. D’autres sont moins bonnes comme la déformation du corps en visée, la stabilité du bras d’arc au lâcher, la zone d’impact incohérente avec la précision de la visée. J’ai encore beaucoup de travail sur l’arc avant de devenir réellement pertinent sur ce test. Il faut en passer par cette étape pour se situer à l’entraînement. Tant pis pour le score.

Sur le deuxième départ, je sentais la fatigue et des épaules fatiguées, un peu douloureuses. Faire des réglages est très sollicitant posturalement, point trop n’en faut. J’ai repris mon #ToblerHoyt chocolat pour tirer correctement et retrouver de la précision en déroulant ma technique sans contrainte. Avec une tenue relative à la forme physique, c’est un 590 qui sort. Un essai de flèches rendait la précision bien meilleure que sur les compétitions précédentes, mais des erreurs de tir franches. Ca vient, doucement, mais ça vient, patience PJ.

Et maintenant alors ? Suis-je mieux placé pour choisir une technique ou suis-je perdu ? Ahaaaah… Si on laisse le temps au temps en se disant que ça ira mieux la prochaine fois, que j’étais fatigué, que le soleil dans la salle gênait beaucoup, que je n’avais pas mangé ou presque, que toutes les excuses du monde était valables pour tirer des petits scores, autant pisser dans le violon. Hier dimanche, j’ai passé plusieurs heures sur mes arcs, à tout démonter, à tout reprendre point par point, à réfléchir sur les tenants et les aboutissants, en essayant de penser à tout. Je prends des notes, je m’arrête pour faire le tour du bocal et je reprends méthodiquement. Je prépare la prochaine séance quand mon corps sera reposé de la compétition (trois jours), en ayant en tête toutes les opérations effectuées sur le matériel pour l’analyse du tir la plus précise possible.

C’est une vraie chance de pouvoir tester toutes ces alternatives, mieux comprendre. Je ne pouvais le faire alors en plein rush de compétitions importantes, impossible de déroger au planning d’évènements successifs et répétés. Pour l’instant, j’apprends. Ensuite, je réciterai ma leçon.

Je souhaite que ces éléments vous aident à vous situer sur les méandres de l’arc à poulies, qui est une arme complexe et difficile à maîtriser. La technique, l’entraînement et la force musculaire sont des points importants. Cependant, une monture bien adaptée et bien réglée sera définitivement un atout dans la réalisation de performance. Le premier témoin sera le plaisir que vous aurez à tirer, le deuxième témoin sera votre corps sain qui demandera un nouvel entraînement. Quand vous changez un élément de l’arc, cela a des conséquences sur de nombreux autres points, mais lesquels ? Vous voulez connaître la réponse ? Osez.

Prochaines étapes, les championnats de ligue à domicile et de France un peu plus loin, à Vittel, terre d’accueil des championnats d’Europe de tir en salle.

A bientôt ;-)

Archerycalement,

>> - - - Pierrot - - - > X D

IMG 8484

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et celle-ci, combien vont la voir ?

16731410 10212355273258800 280784584 o

 

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Participant à cette conversation

  • Invité - Hervé Dessoris

    Bon ben bah voyons, comme d'hab!!!

    De l'excellent Pierrot dans l'écriture, toujours aussi passionnant à lire :)

    Le Vegas est un tournoi à part dont on ne soupçonne pas la difficulté au final et plus une compétition d'endurance qu'un sprint, mais un évènement à vivre au moins une fois dans sa vie d'archer.

    Bonne continuation pour la suite :)

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Xavier

    Moi je l'ai vue ! La police de Vegas n'est plus ce qu'elle était :)

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Gerard

    Salut Pierrot,
    çà donnerait presque envie d'aller faire un tour jusqu'à Vegas, et pas uniquement pour poser avec la police locale.
    Si j'ai bien compris les commentaires sur les photos, les réglages ne tiennent qu'à des poils ?:(
    Persévérance - tu es sur la bonne voie.

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Johan RIVOIRE

    Heureux d'avoir fait ta connaissance à Chaponost.
    Impressionnant de tirer a coté d'un champion !
    Au plaisir de te revoir et de te lire !:)

    à Saint-Paul-en-Jarez, France
    0 J'aime Raccouci URL:

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour