Carnet de route 2012

Finale WC Tokyo 2012

Saison terminée, j'ai envie de dire ''enfin'' ! Tout est un peu usé entre le matos et le bonhomme, il faut maintenant se reposer pour repartir plus fort de cette expérience superbe. Cette finale de coupe du Monde a un goût amer, je tirais le quart de finale contre Peter Elzinga, NED. Nous nous connaissons bien à force de matcher l'un contre l'autre. Le match était sous haute pression. Il collait des pastilles depuis son arrivée cette semaine, mais n'était plus dans son tir ce matin à l'échauffement. De mon côté, j'ai dû retrouver mon tir qui était, une fois de plus, mis à l'épreuve. Toujours en dents de scie depuis cet été, les volées de mon match reflètent bien mon irrégularité estivale, qui n'est qu'un lien de causalité entre le perso, le sportif et le professionnel. Avec 29-27-30-27-29, ou plutôt ''0'' ou ''1'', j'avais pourtant les bonnes réactions physiques et mentales pour réussir à coller des 10 en pagaille. Seulement voilà, j'étais surpris par mes impacts incohérents avec l'engagement, et la manière. Ca ne paie pas, le coach assure son rôle parfaitement en me calmant, pour un retour aux choses simples, le tir est là et il me conforte : ''ça mérite mieux, mais tiens bon''. Je tiens bon, coûte que coûte, et je perds d'un point, la porte grande ouverte. J'avais le bon stress, j'enchaînais les bonnes flèches. Je ne suis jamais resté sur les mauvaises volées, chaque flèche était une nouvelle façon de m'exprimer pour faire 10 et gagner, je ne le conçois pas autrement. Donc, c'est un tout, avec un facteur ''c'est pas maintenant'' qui était aujourd'hui dans le jeu. Je l'ai déjà connu, alors je digère et je relativise.

Championnats de France FITA 2012

Nouvelle saison ou continuité de celle déjà entamée ? La coupure a été très longue, trois mois se sont écoulés depuis la dernière compétition internationale aux US. En théorie, il fallait pouvoir couper avec le tir, se poser puis reprendre progressivement avant de revenir sur le pas de tir où les points comptent. Dans la pratique, c'était bien différent puisque j'étais présent au sémaphore pour la saison estivale qui battait son plein.

Mon rythme était alors réellement atypique, à travailler jusqu'à 35h sur mes 48h de service effectif de jour comme de nuit. J'avais à cœur de me placer sérieusement dans ma nouvelle fonction de chef de quart et de "patron", ce qui aura occasionné des heures de présence et un stress relatif à ma volonté de bien faire, ou de m'en approcher un maximum ! Le corps et l'esprit ont réagit de façon normale et j'ai dû calmer un peu la bestiole pour me préserver.

WC3 Ogden 2012

La troisième et dernière manche de la coupe du Monde se termine à Ogden aujourd'hui. Tous mes objectifs sont atteint et je suis heureux de terminer de cette manière, sans avoir ni regret ni peine.

Entre Amsterdam et le départ à Ogden, je pensais pouvoir poser les choses, me ressourcer... Illusion ? J'ai dû cravacher derrière mon arc pour le remettre d'aplomb dès que j'avais un moment, subir la loi d'être un chat noir au boulot (rien de mauvais, mais lorsque tout vous tombe dessus vous savez...), attendre mon passeport (volé) dans le stress de ne pas le recevoir à temps, et gérer tout mon dossier d'armée de carrière avancé de... deux mois et demi !!! C'était chaud avant de partir...

DRAP Sallanches, le triangle des Bermudes

Le week-end dernier j'ai offert une occasion pour me brancher aux archers de la division régionale à Sallanches, village localisé au pied du Mont Blanc. Nous avions un tir FITA de ''plaisir'' le samedi après-midi et qualifs, matchs par équipe le lendemain. J'avais juste envie de faire une p'tite compèt peinard pour relâcher la pression de ces derniers mois, profiter des bonnes choses avec les copains, autour des arcs avec les montagnes en fond d'écran... Je me disais ''en montagne, le temps sera bon, au pire il fera un peu plus frais...'' Ben voyons !!! Samedi vent soutenu et un bon 680 sous un soleil de plomb, j'étais plutôt satisfait après une semaine sans tir. Dimanche, il fallait poser les nerfs et le cerveau à côté... On a morflé !!! On a eu chaud, puis froid, des rafales, du vent fort, de la pluie, le tonnerre grondait au fond de la vallée. Certains se laissaient partir pour un concours de pailles...

Championnats d'Europe FITA 2012

Quelle meilleure consolation qu'un titre de champions d'Europe par équipe après un parcours individuel ayant le goût de trop peu ? Quelle fût notre volonté de gagner après ces matchs amers, et voilà qui est fait, avec fierté ! Pas de question à se poser, pas de doute, pas de peur, on gagne et c'est tout. Nous étions champions d'Europe en salle en 2010 avec cette même équipe, et vice-champions en 2008 à Vittel battus par les Hollandais à domicile. Nous prenons le titre chez eux ! C'est aussi ça le sport !

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour