Intersaison : l'entretien du matos

Il convient de s'attarder un moment sur le matériel pour qu'il soit en parfait état de marche au fil des saisons, et en fonction des contraintes qu'il subit.  Après une saison de tir en extérieur, campagne, FITA, 3D... L'arc et ses accessoires ont été exposé à la pluie, poussière, humidité ou sudation, forte chaleur. Ces points estivaux laissent des traces et il faut absolument entretenir efficacement pour que nos jouets traversent le temps avec le moins de rides possible ! Le passage de l'extérieur vers la salle est le moment idéal pour reprendre quelques points importants, mais un check-up en mars avant de passer dehors ne fera pas de mal non plus !

Commencez par faire la poussière ! Un bon coup de chiffon pour dégrossir le boulot vous permettra de déceler les coups et marques. Il faut faire un check-up scrupuleux sur la poignée, les branches, les accessoires pour avertir de fissures éventuelles, voilages ou autres dommages d'usure visibles.

Ensuite faîtes dans le détail. Il s'agît de passer un produit gras chasse-humidité sur l'arc complet. Il ne faut pas hésiter à démonter toutes les pièces des viseur, décocheur, stab', repose-flèche et lame. Les axes de poulies n'en n'ont normalement pas besoin. Nettoyer avec un pinceau suffira.

Pour le reste, partez du principe que de toute manière la prochaine compét' n'est pas encore là et que vous allez devoir reprendre tous les réglages de l'arc pour tirer... Alors franco ! Prenez des photos avant démontage si vous n'êtes pas sûr !

Après cette opération, vous retrouverez une belle lame de repose-flèche, un viseur qui clique en chantant (profitez-en pour reprendre le serrage des molettes), un décocheur qui décoche...

Attention, certaines pièces ne sont pas à huiler, passez juste un chiffon pour l'axe de serrage du viseur (platine), pour l'axe de stab' et celui du repose-flèche.

On arrive au câblage... Sans corde, pas d'arc, principe de base ! Le principe de confection de câblage actuel autorise un changement peu de temps avant une compétition. Soyez juste attentif à ce principe, le câblage doit être confectionné et pré-étiré avec rigueur, en respectant les bons matériaux. 

Pas de problème si vous devez changer rapidement pour un tel câblage, comptez juste deux ou trois entraînements de rodage et de réglage avant de participer à une compétition.

Si votre câblage est en bon état, entretenez-le. Si vous pouvez démonter l'arc sur presse, profitez-en pour refaire vos tranche-fils (je conseille Angel 0,18 ou Diamondback idem). Enlevez les tours donnés et passez de la cire sur les brins en les écartant pour faire pénétrer.

Une fois le câblage sur l'arc et en tension, le tranche-fil central sera probablement à refaire avec un nouveau point d'encochage. A force d'encocher les flèches d'extérieur ou de salle, il est marqué et fragilisé, les encoches peuvent aussi ne pas être les mêmes. C'est pour cette raison que j'ai opté pour les encoches Beiter, qui ont une largeur et un diamètre identique entre le modèle salle et le modèle FITA. Enfin, le D-loop aura certainement écrasé et écarté quelques tours, donc il faut repartir sur de bonnes bases et le changer.

Une fois tout ce ménage effectué, vous avez le droit maintenant de tout régler hihi ! Mais, avec quelques différences...

  • En salle, le scope reste toujours à la même hauteur, et plus haut. Il faut donc baisser légèrement la visette pour tirer dehors, de quelques millimètres (3-5), plus ou moins suivant l'angle corde de votre arc.
  • La longueur du Dloop ne change pas ou peu, c'est votre ancrage qui est déjà déterminé.
  • L'allonge diminue sensiblement de quelques tours de câble, l'arc peut supporter quelques grammes de plus, ceci afin de résister aux assauts du vent, et aussi du fait que nous ayons le bras d'arc plus haut, pour tirer plus loin. L'angle de corde remonte donc, et nous devons raccourcir.
  • Le réglage de la stabilisation peut lui aussi changer. Un arc peut être plus léger en salle que dehors, et équilibré plus en avant en salle, et plus de poids sur l'arrière en extérieur, en règle générale, suivant votre goût.
  • Préparez votre arc au mauvaises conditions météo, à la poussière, et nettoyez, graissez, cirez l'arc et ses accessoires pour éviter la casse, ou des surprises de fin de saison lorsque le championnat arrivera... Anticipez !!!

Un arc à poulie se règle, s'entretien et vous devez le rendre conforme à votre patte, le patron, c'est vous !!!

Bonne saison !

© stain photo. All Rights Reserved.

Please publish modules in offcanvas position.