Stabilisation : Comparo et astuces.

 

Les différents équilibrages.

Lire aussi la page sur la gestion de la stabilité.

"Classique"

C'est la configuration universelle. La majorité des archers passent du classique vers l'arc à poulies, ou pratique les deux. Dans ce cas, le style de stabilisation reste le même. C'est à dire aucun latéral, ou bien un V-bar avec un double latéral, et une canne centrale chargée sur l'avant.

Ce style fera basculer fortement l'arc sur l'avant dès le lâcher. Il sera difficile à tenir dans le vent ou en cas de fortes chaleurs (sudation). Il laisse beaucoup de torque possible étant donné l'éloignement du poids par rapport au grip d'arc.

"Sort-à-plat"

C'est un arc qui ne bascule pas. Il reste bien à plat en sortant de la main et mettra du temps à se faire embarquer par l'avant. La recette visera à utiliser un latéral équivalent à 12 pouces environ, chargé de quelques masses et réglé 30° sur l'arrière et une centrale moyenne de 75 cm avec autant de masses. Une extension "suppressor mount" peut être ajoutée de façon à lester un peu plus l'ensemble.

Dans ce cas, le style est plutôt universel. Il permet une correction du poids de la fenêtre d'arc et du viseur et ainsi la décontraction du poignet de grip. Dans le vent, le torque sera mieux maîtrisé. Cette config' ne sera pas traumatisante pour la bascule du classique au poulie, et l'utilisation de l'arc sera d'un bon rendement poids / puissance (let-off).

"Cheval cabré"

Le principe repose sur la limitation de l'effet torque. En rapprochant les masses du corps, on améliore la maîtrise de cette torsion. Toujours faut-il s'habituer à cette sensation. Bizarre je dois dire ! La centrale n'aura que très peu de masses, voire aucune, et toutes seront vissées sur l'arrière d'un long latéral, revenant sous le bras d'arc. Attention, car certain Vbar ne sont pas conçus pour résister à un tel poids !

Je parle de poids car il ne s'agit pas d'avoir quelques masses, mais il faudra charger pour ressentir ce qui normalement est sur l'avant de l'arc. Proportionnellement, je dirais trois fois plus... Je n'apprécie pas vraiment ce style, l'arc réagit de façon violente, la visée n'est pas stable, et la latéral juste sous le bras gène l'armement, la mise en place etc...

"A la mode"

On l'observe depuis quelques temps, avec une centrale orientée vers le bas grâce à un V-bar en bizeau, et un latéral très long, chargé, fixé en bas de poignée, masses au niveau de la poulie basse...

J'ai voulu essayé ce style, et après un temps d'adaptation, je le valide. Je gagne beaucoup en économie d'énergie, rien que pour lever l'arc vers la cible. Le poids étant surtout vers moi et peu sur le bout de la perche, il se place d'entrée vers l'objectif. Pour retrouver une bonne stabilité de visée, j'ai dû augmenter de quelques millimètres mon allonge. Du coup, si pour X raison vous êtes en surallonge avec votre arc, optez pour cette configuration qui vous relaxera un brin de plus.

En pourcentage, je suis équilibré à 25% avant, 75% arrière. Il peut y avoir une légère modification de la synchro des cames, et aussi un test papier différent. Ceci parce-que les cames travaillent d'une manière uniforme : vous ajustez le centre de gravité de l'arc, et vous l'abaissez. Conséquence : moins de torque, meilleure stabilité, économie d'énergie. si je ne vois pas une grande différence sur un entraînement normal, je l'ai vu dans les grosses journées de tir, où je gagne en endurance.

A vous !

La stabilisation d'un arc n'est certainement pas à prendre à la légère. Il faut y passer du temps, optimiser, essayer, se râter aussi, et enfin finaliser. C'est le même travail qu'une balance, au grain près, au juste milieu. Elle détermine aussi votre stabilité, votre endurance, votre plaisir.

Maintenant, il s'agit de trouver VOTRE réglage, car il est très personnel ! Je peux vous aiguiller en expliquant comment et pourquoi on fait comme ça, quelles sont les conséquences, mais je ne peux pas ressentir pour vous.

J'écris un article complet et illustré en ce moment (mars 2014), c'est très long, alors patience !

 

 

Lexique

AIM : Amortisseur en caoutchouc en forme de bombe, cylindre ou champignon.

A-bomb : Amortisseur en caoutchouc Doinker, de forme ovale.

V-Bar : Lien entre l'arc, le latéral, et la canne centrale, montée directement sur la poignée d'arc et fixe.

Torque : Mouvement latéral de l'arc, causé par la crispation du poignet de grip, ou par le vent sur l'extrémité de la stab' si le poids est trop important.

Suppressor-mount : Extension de la canne centrale, généralement d'un diamètre supérieur, montée avec un poids interne sur amortisseur (Silentbloc).

Comparo

Arc Système V-Cline

Bientôt un article illustré ! (Il va vraiment venir ! J'ai commencé (30.03.14))

Doinker Elite

Le modèle de stab' sans doute le plus répandu sur les pas de tir. Taille et poids standard. Masses adaptables, AIM de qualité (A-Bomb). Le suppressor-mount possède une masse maintenue entre deux joints, ajoute du poids sur le grip, supprime les vibrations résiduelles de poignée. Design sympa, j'ai tiré cette stab' pendant 4 ans et elle restera toujours dans mes petits papiers pour son pouvoir de comparaison avec d'autres produits. C'est une référence.

Doinker Elite Supreme

Très raide (beaucoup de vibrations si peu de masses) et sinon très similaire à la Elite simple, son aînée. Le nouvel amortisseur, un simple disque de caoutchouc n'encaisse pas assez les vibrations. Le rendu final est une sensation désagréable en main, sauf si on arrive à tirer très "chargé". Ainsi, le poids des masses compense et c'est le carbone qui jouera le rôle d'amortisseur ! c'est un peu le but recherché sur les nouvelles générations de stab' : tirer moins long mais plus lourd. Les AIM sont donc adaptés à ce nouveau genre.

Doinker Quadra Flex

Sympa. Pour ceux qui aime le look multi-tubes, les sensations sont bonnes, mais le matériel reste fragile. C'est l'inconvénient d'avoir plusieurs tubes de faible diamètre, la résistance. Les liaisons plastiques entre les tubes sont un peu fragiles. C'est une stab' légère, avec un amortisseur efficace, idéal pour obtenir un arc maniable avec une gueule sympatoche. 

Doinker Platinum

Je n'ai hélas pas eu l'occasion de la tester, mais elle me semble bien meilleure que ces aînées. On a à nouveau la possibilité de remplacer le disque de caoutchouc par la "A-bomb" pour obtenir un amorti réel. Le diamètre de la stab' est supérieur aux anciens modèles, pour une meilleure résonance, et plus de rigidité. Au bruit, elle semble être une bonne stab' au son rondouillard qui absorbe les plaintes de l'arc.

Fuse Carbon Blade

C'est une bonne stabilisation, le carbone est lui aussi très raide mais l'amortisseur absorbe bien la vibration. Par contre, elle est efficace avec 3 masses devant minimum. Le V-bar est à la forme "blade", et robuste. J'ai tiré avec à Antalya, c'était pas mal en compét' mais il me manquait encore quelque chose. Je ne suis pas certain de son efficacité dans le vent : si l'effet d'un vent latéral peut effectivement être réduit, j'ai été à plusieurs reprises surpris par la remontée de mon bras d'arc, suivit de sa redescente comme si une personne appuyait dessus. Je pense qu'il faut vraiment plomber la stab' pour qu'elle soit efficace, tirer sans AIM, et supporter le choc inhérent au départ de la flèche. Ca secoue ! Je n'ai ni la caisse physique, ni la posture, pour tenir ce genre de stab'. Par contre, la finition est superbe, je lui accorde.

B.Stinger

Le design est sympa, le matériel est robuste. La stab' joue son rôle pour tenir l'arc, grâce à un tube de diamètre important, on peut charger avec un bon nombre de masses. Le diamètre et le poids de masses encaissent une bonne partie des vibrations. C'est là mon problème, je n'aime pas le bruit creux, et je n'aime pas les vibrations ! Il reste tout de même la possibilité d'ajouter un amortisseur « champignon » en bout de perche, mais c'est un pu la solution de la dernière chance à mes yeux. On peut mettre toutes les masses que l'on veut, une tige filetée se visse à l'intérieur de la stab' pour ne laisser dépasser que le nécessaire, adapté au nombre de masses. Pour ceux qui aime l'arc résonnant, l'arc vivant en main, c'est la bonne stab'. C'est vraiment le matos qui permet de plomber l'arc, en faire une enclume; et de cette manière la raideur du carbone supportera toutes les masses.

 

 

 

© stain photo. All Rights Reserved.