HOYT Hyper Edge Elite

 

IMG 3704Un profil de caractère, des branches parallèles, un entre-axes court, pourquoi ai-je voulu éprouver cet arc orienté vers les tirs de parcours ou de campagne ? Est-on sûr que cet arc est profilé pour ces disciplines ou bien conviendrait-il aussi à la performance pure ?

D’abord, en temps qu’archer professionnel, je dois continuellement parfaire mes connaissances matérielles pour apporter un conseil de qualité aux tireurs comme aux fabricants. Ce retour est très important pour augmenter mon éventail de ressources complémentaires à ma discipline reine. Pour diriger les tireurs vers l’arc adapté et pour leur donner la meilleure astuce avant un achat coûteux, pour aiguiller la marque sur les points positifs et perfectibles, je demande à recevoir les nouveaux modèles.

Dans cet esprit de curiosité, voici les mots que je pose sur mes premières flèches avec cet arc. Ils sont, je le crains, non-exhaustifs ! A l'heure où j'écris ces lignes, la saison de tir en salle bat son plein et je m'aprête à décoller pour les USA. Cet arc doit encore livrer ses secrets pour une utilisation en extérieur, que je ne manquerai pas de vous rapporter en publiant un addenda à cette "Review" ;-)

 


Tour d’horizon


IMG 3692J’ai reçu le HOYT Hyper Edge Elite cames DFX n°1 à mon allonge et à ma puissance. Son let-off d’origine est de 75%, et la plage de réglage de cette came est de 25,5” à 27,5”. Avec une puissance de 60 livres, le let-off sera de 14 livres. Son entre-axes est de 36”.

Accessoires montés et corde préparée avec ligatures, Dloop, visette, j’effectuais d’abord un test papier pour vérifier ce que j’appelle “la santé de l’arc”, premier indicateur d’efficacité de réglage. En deux flèches, j’obtenais un test correct à trois mètres où ce test est le plus démonstratif. Ceci a été rendu possible grâce à la mise en place d'un point d'encochage à hauteur standard, soit à 90° du bas de trou de repose-flèche. La lame de repose-flèche était adaptée au tube utilisé, et la flèche en bon état.

En situation de tir, j’ajustais mon allonge à 27,5”, contre 27” en temps normal, en corrigeant ma hauteur de visette et ma longueur de Dloop. Tout est normal pour ce type d’arc, tout comme j’avais dû ajuster lors de mes essais sur un Carbon Matrix 35”, et sur un Pro Edge Elite 36”. Votre magasin d'archerie vous aidera à effectuer ces tests et à les interpréter. Vous pouvez en apprendre plus au sujet de mon magasin de confiance dans cet article !

 


Premiers tirs


effective string angleL’armement est dynamique, on sent la puissance et le caractère des cames DFX. La vallée est présente, assez courte jusqu’au mur. Le mur est doux, il n’est pas “mou”. Une option de série est d’ailleurs disponible sur cet arc, la butée de branche. Elle rendra le mur très franc en butée.

La visée est stable, on se sent enveloppé dans cette poignée, l’angle de corde est confortable. Les douze premières flèches sont tirées pour régler un viseur, tout neuf lui aussi. Troisième volée de six flèches : 60. Cet arc commence à me plaire, les flèches volent déjà correctement, en équilibre.

Dès les premières flèches, l'angle de corde confortable se fait sentir au contact du visage. Il reproduit l'entre-axes d'un arc de 39 à 40". Le schéma ci-contre vous illustre parfaitement la différence entre un arc "chasse" conventionnel et le Hyper Edge Elite. Cet angle de corde est une facilité de placement au visage, un aisance de réglage notamment pour le Dloop, et enfin un gain de régularité. C'est une capacité à reproduire le même geste, le même ancrage, les mêmes pression, qui est augmentée. 

 


Le détail


IMG 3702IMG 3709Les branches Ultraflex ont une géométrie nouvelle, leur souplesse est augmentée vers les cames. Les Limb Shox (amortisseurs de branches) remplace de le Air Shox (amortisseurs placés sur une patte entre les branches. En effet, le Air Shox est efficace par mouvement de la branche. Ici les branches ne bougent qu’à leurs extrémités et justifient ainsi un amortisseur fixe en central. 

buteebasseL’entre-axes de 36” est un compromis entre le tir pur cible et les disciplines de type parcours. Les branches Ultraflex autorisent une came novatrice : la DFX. Cette came est dynamique dès l’armement, pas de point mort.

Le pic de puissance est long jusqu’à la vallée, courte. Les butées haute et basse demandent une synchronisation des cames pour une plus grande précision dans l’équilibre d’inclinaison et de traction.

buteebrancheUne butée de branche additionnelle livrée vient renforcer le mur efficacement. L’allonge se règle par demi-pouce (1,25 cm) grâce aux modules. Une presse n’est pas nécessaire pour cet ajustement, il s’agit d’une glissière rotative autour de l’axe de came. Définissez bien votre plage d’allonge avec votre archerie avant la commande, et pensez à ajouter un demi-pouce supplémentaire de réserve. Il pourrait vous apporter un poil de confort ;-)

IMG 3705La combinaison des branches et de ces cames offre un atout de taille : un angle de corde plus grand. Les arcs de grandes tailles sont plus confortables, moins rapides et permettent d’obtenir une meilleure régularité dans la précision. Ce critère livre un arc rapide à 325 pieds/secondes (IBO) avec un entre-axes d’arc de cible. Le band est toutefois agréable et tolérant avec 7”. Un stop-corde vient étouffer les vibrations de ce type d’arc, en sécurisant le poignet de tout contact avec la corde lors du lâcher. 

La poignée d’arc est racée, particulièrement dynamique, aiguisée, et Reflex. Sa géométrie est très addictive en main, comme un siège de qualité que l’on jugerait “enveloppant”. Les angles de grip viennent préciser ce confort. L’équilibrage est neutre sans système de stabilisation, simple de réglage de balance et de verticalité une fois les accessoires posés. 

Une fenêtre de grande taille autorise de belles perspectives de l’environnement de visée, point intéressant pour les tireurs aux deux yeux ouverts, et les amateurs de parcours. Elle est massive du côté de la platine de viseur et donne une information rassurante sur la qualité du jouet entre nos mains.

IMG 3701L’écarteur de câbles ZT pour “Zéro Torque” est une première sur un arc de cible. Le torque est une contrainte latérale obligatoire pour laisser le passage de flèche clair de toute entrave. Il doit rester cependant une contrainte de force pour minimiser ses méfaits causés par le stress, par une mauvaise prise de grip, par le vent, par un mauvais équilibrage. Dans cet esprit, une lame de carbone pliera à mesure où l’arc sera ouvert en respectant ses variations de forces, soit le pic, la vallée, le mur. Les câbles seront maintenus dans un axe parallèle à la ligne de tir, dans un soucis de cohérence, et travailleront également sur ce plan. Enfin, il ne s’agit pas d’une glissière mais de petites poulies de renvoi. Les câbles ne subissent alors aucune friction liée au coulisseau sur une glissière. La résistance de l’arc obtient une valeur plus juste en comparaison de ce qu’un peson appelle “puissance” ;-)

 


Mon essai


IMG 3755Pas de superflu, supercompliqué, superchose. Cet arc est sain. J’en suis satisfait. J’aime vraiment son look et sa géométrie. C’est un arc qui demande de l’énergie pour l’armer, cela me convient car j’aime les cames qui ne se laissent pas faire. Je pratique un “sport”, donc j’aime l’effort.

Avec 75% de let-off, je n’ai pas assez de retenu dans le mur pour permettre la mise en place d’un tir relâché. La visée est cependant très agréable. Cette faible puissance de let-off est adaptée aux tireurs passifs en visée et lors de la décoche. Une technique dite de Back Tension bouscule l’arc et le rend susceptible. Je dois donc recevoir rapidement des modules à 65% pour effectuer mes essais complémentaires en passant ma tenue de perfectionniste.

Le calibrage des flèches ne change pas. J’ai effectué les premiers tirs avec mes Easton X23 - 2315,  coupées à 30”¼ et une pointe de 200 grains Arc système. Ce type de flèche est spécifique au tir en salle. La came Spiral Pro les maltraitera tandis que les DFX seront douces et accompagneront calmement le tube vers le 10. C’est le sentiment qui ressort d’un arc au final doux, aux bruits et aux vibrations étouffés.

Là encore, je vais pousser le test plus loin. Je monterai des flèches carbone légère, avec des pointes légères, et j’amènerai cet arc à ses limites. Je suis certain qu’il m’apportera des sensations sympathiques jusqu’à participer à des compétitions de plein air avec. Il est “mon jouet” !

Ce que j'apprécie beaucoup sur ce modèle, ce sont ces points d'appui. Je parle des lignes de force qui le composent une fois la main dessus pour tirer. C'est un arc léger et facile à équilibrer. La ligne de tir est parfaitement respectée, horizontalement et verticalement. Si mes mots vous paraissent un peu technique, retenez alors qu'il s'agit de simplicité de prise en main, pour tirer, pour régler, pour scorer. 

*** UPDATE *** (01/2017) (Oui je sais, j'ai tardé)

J'ai pu tester les modules à 65% qui changent complétement le caractère de l'arc. Si la came DFX est très douce équipée en module 75%, elle devient racée et dynamique avec une puissance résiduelle plus importante. Le module change sensiblement la courbe de traction. Elle se ressent dans les épaules, d'une façon très agréable. Cela n'en fait pas non plus une machine de guerre, mais un sentiment très confortable entre force et stabilité.

J'aime assez le caractère de cette came, et de l'arc en général, avec cette option destinée au tir sur cible. La stabilité est assez exceptionnelle sur ce modèle, on garde un mur doux, ce n'est pas un arc de bourrin soyons clair. La vallée est plus courte qu'avec un module 75%, et le mur plus franc. On tire facilement quelques milimètres d'allonge supplémentaires en donnant deux ou trois tours de câbles.

En conclusion, cet arc est toujours parmi mes favoris de l'espèce 35-36" d'entre-axes. Son caractère ne correspond à ma recherche actuelle qui est de la cible pure, j'aime les arcs qui secouent un peu le bonhomme, celui-ci ne secoue pas. Il faudrait alors que je me mette à chasser et que je le tire à hauteur de 70 livres pour être rassasié.

Ma recommandation se dirigera plutôt vers les archers d'une allonge supérieure à 27" du fait de la taille de la poignée, immense, pour garder de belles perspectives lors de la mise en tension et de la visée. Il touchera les sportifs subtils dans leur toucher, leurs sensations, qui recherchent une relation plus soft avec leur matériel. De toute évidence une réussite, je reste sur ma postion ;-) A bientôt ! ***

 


Garantie et presse d’arc


branchesAttention, un point particulier doit susciter votre attention. Les branches ultraflex ont un profil pénétrant nettement supérieur aux autres branches du marché. Elles doivent être pressées avec un outil spécifique, les broches prisent en compte par la garantie Hoyt sont définies sur leur site. 

N’essayez pas de presser l’arc à l’aide d’une presse conventionnelle Last Chance Archery ou Apple, d’une presse portable de type BowMaster, Detowis ou Synumn. Le risque de dommage matériel et corporel est avéré. Les presses homologuées par le constructeur sont les LAST CHANCE ARCHERY et SYNUMN équipée des accessoires spécifiques à l'utilisation sur branches de type ULTRAFLEX.

Pas de témérité, rendez-vous dans votre archerie préférée pour effectuer les premiers pas, et les accessoires suivront rapidement. J’insiste cependant, l’arc est très souple au changement d’humeur, même un perfectionniste comme moi n’a pas eu besoin de presse sur le terrain pour trouver beaucoup de plaisir à tirer ;-)  

 


En définitive


Cet arc à du caractère, un design racé et aérien. Cependant, il ne déchaîne pas les enfers à la libération de la corde. C’est un point important à noter pour ne pas se laisser influencer par l’apparence du premier coup d’oeil. Vous seriez déçu en recherchant un arc de chasse qui vous emmène telle une poupée de chiffon dans un Grand 8.

Il est très agréable à tirer, on se sent bien en visée, l’équilibre est sain. Le combo cames - branches offre une réelle plus-value à ce type d’arc dont l’angle de corde sera plus tolérant. La came DFX n’est ni une GTX, ni une Spiral Pro. L’armement en linéaire, le pic est long. Elle autorise un armement lent et doux sans casser votre posture. Le mur est tolérant, acceptera vos variations d’humeur et de force d’un jour à l’autre. Cet arc est polyvalent. Dans cette gamme d’arcs, dérivée de la chasse, le compromis n’a je pense jamais été aussi tentant. Et quelle gueule !!!

Si vous souhaitez me poser une question, laissez-moi votre commentaire en bas de page de façon à ce que les autres lecteurs puissent en profiter ! Plus d'informations sur le site HOYT

 

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Participant à cette conversation

  • Invité - Gerard

    Bel article comme d'habitude. Mais il va me falloir plusieurs lecture pour tout comprendre comme d'habitude.
    Gérard

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Patrick

    Salut PJ.
    Merci beaucoup pour la 1ère partie de ton article que j'attendais avec impatience.
    Vivement ton ressenti avec les 65%.
    Tu vas tenter de tirer avec à Las Vegas ou tu gardes un arc que tu connais mieux pour cette compét ? Je suppose que tu opteras pour la deuxième option.
    Merci de partager tes essais en tout cas.
    Ça permet de connaître déjà pas mal l'arc avant un achat éventuel.
    Tu es un peu le Service Avant Vente

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Eude

    Bonjour Pierre Julien,

    Excellent article comme d'habitude :)
    J'ai une question sur le paragraphe qui parle du let-off. Peux-tu détailler pourquoi tu as besoin d'un let-off de 65% par rapport à un let-off de 75%? Si on considère qu'on a des butées de branches, lors du tir, tu peux tracter dans le mur avec une puissance "infinie" indépendante de la puissance du let-off non?
    Merci encore pour le temps que tu passes à rédiger ces articles, ils sont précieux pour nous tous archers.

    Yohann EUDE

    à Ille-et-Vilaine, France
    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Alain BOUDERGUE

    Bonjour PJ,
    Au début j'ai été imaginé c'était un mail direct de ta part parce que je viens juste d'en commander un (je devrait recevoir demain).
    Puis, à l'ouverture de l'article, j'ai vu que ce n'était qu'une coïncidence. Un très bel article cependant qui vu ton avis me rassure sur mon achat. Pour le titreur "Lambda" il est en effet quasi impossible d'essayer l'arc avant. L'achat est souvent en aveugle...et ton article nous donne une meilleure vision du produit.
    Je tire actuellement avec un PRO EDGE avec un let off de 75% et lui reproche d'avoir un mur très approximatif ce qui suivant ma tonicité du moment provoque de grosses irrégularités verticales.
    J'attends donc beaucoup de régularité de la part du dispositif d'arrêt sur branches des nouvelles poulies.
    Je te ferai un feed-back sur ce point par le même moyen dans quelques semaines.
    Bons tirs,
    Alain

    à Saint-Maur-des-Fossés, France
    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Alain BOUDERGUE

    Bonjour PJ,

    J'ai bien reçu mon Hyper Edge et me suis donné quelques semaines pour poster mon avis.
    D'une manière générale j'en suis très content, avec les points forts suivants :
    - Le dispositif d’arrêt sur branche apporte un mur très franc, il suffit d'être au contact pour assurer la reproductibilité du tir (si le bras est solide).
    - Quasiment pas de vibrations en sortie de flèche,
    - Du point de vue de l'équilibre, j'ai pu récupérer des positions de "Stab" identiques à mon Pro Edge précédent.
    - Nette amélioration de la stabilité par rapport au Pro Edge induite par la possibilité d'adapter l'angle d'appui de la main dans le grip,
    - Du point de vue du Torque, comme l'arc est franc, les sensations sont accrues ce qui aide à déterminer son positionnement précis dans le grip.

    En résumé un excellent arc dont je ne regrette pas l'achat.
    Quelques petits points sont cependant à surveiller :
    - Après seulement deux mois d'utilisation l'usinage à angle vif des points d'attache des deux brins du Yoke commence déjà à attaquer les tranche-fils, j'avais déjà rencontré le problème sur mon pro-Edge et déjà réglé par un petit usinage arrondi (petit congé) sur cet angle vif.
    - Problème du même ordre au niveau de la poulie de renvoi du "torque system" du câble Yoke. Après seulement deux mois d'utilisation le tranche-fil à été carrément coupé par le frottement sur le flanc de la poulie de renvoi, la solution que je vais tester est de remplacer le tranche-fil d'origine par un tranche-fil adapté au frottement sur le flanc de poulie, je verrai avec FBS.
    Bons Tirs,
    Alain.

    0 J'aime Raccouci URL:

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour