HOYT Podium X Elite, 2015.


Thumbnail imageThumbnail image

  

 

 

Il est le fruit d’une étroite collaboration entre la maison mère et ses archers. Nous avons tous travaillé chacun à notre niveau pour produire un arc répondant à nos attentes. Il devait être de tous les superlatifs : rapide, stable, fonctionnel et simple de réglage. Le pari était difficile à relever, et c’est chose faite !

Les évolutions sont bien plus importantes que sur les précédents modèles, avec l’arrivée d’un grip, d’un écarteur et d’une came réglables. Sa géométrie a été revisitée, son poids allégé par rapport au Pro Comp Elite.

Hoyt affirme le caractère de ses arcs, en développant encore la personnalisation pour que chacun des archers puisse trouver chaussure à son pied. De nouvelles couleurs originales sont mises en route, les formes racées et agressives correspondent bien aux sensations que l'arc délivre une fois la corde libérée...

 


Géométrie et poids


 

Thumbnail imageDeux tailles, 37 et 40 pouces d’entre-axes.  L'entre-axe choisit dépendra beaucoup de votre allonge. Je conseille aux archers de plus de 28 pouces d'allonge de s'orienter vers un 40" s'ils tirent en FITA salle et extérieur. En revanche, s'ils recherchent un arc à fortes sensations pour le tir nature - 3D - campagne, ils seront ravis de goûter aux performances du petit, mais costaud, 37".

 

Le grand est particulièrement doux, et voit sa stabilité augmentée par sa taille. Les grands arcs sont généralement plus stables et facile de prise en main qu’il s’agisse de tir en salle comme de tir extérieur, il répond très bien à ce profil.

Pour tirer le grand 40", je ne vois pas une allonge inférieure à 26,5". L'angle de corde formé par le grand entre-axes est très confortable, mais il est au détriment de la vitesse de sortie de flèche, particulièrement en tir extérieur où celle-ci demeure un paramètre de régularité compte-tenu des changements climatiques fréquents. Aussi, cet angle devient trop important pour faciliter l'ancrage au visage sans opter pour un Dloop d'une grande longueur à l'origine potentielle de fortes variations de placements, ou des impacts en cible.

Thumbnail imageLe petit déchaîne les enfers au lâcher, il est stable en visée, stable dans ses réactions. On a déjà un sentiment de puissance lors de l’armement, qui se vérifie très clairement lors du départ de flèche, les sensations sont exceptionnelles…

Pour tirer le petit, ces dames seront aux anges. Léger et rapide, il est adapté à tous les types de tir sans impacter le ratio vitesse - stabilité - maîtrise. Le 37" est l'arc à tout faire, homme ou dame, à l'intérieur et à l'extérieur, pour la cible anglaise ou campagne et pour la cible animalière. A allonge moyenne (26/28"), il demandera un effort de plus à son armement, mais il sera un atout lors de la saison extérieure alors qu'un arc s'ouvre plus facilement lorsque le bras est vers le haut (balistique de la flèche) et la cible éloignée (gestuelle dynamique normale). En revanche, je ne vois pas une allonge plus grande que 29" pour tirer ce petit bolide nerveux, à moins d'en avoir une utilisation purement militaire...

 

 

Thumbnail image

Thumbnail imageLes deux modèles ont reçu une étude de leur géométrie pour obtenir un gain de poids, en respectant la règle : tout le poids qui n’est pas sur l’arc lui-même peut être optimisé sur la balance par sa stabilisation. On y est, ils pèsent respectivement 4,6 et 4,8 livres comme la gamme Contender Elite, Vantage Elite Plus. Le gain de poids est de l’ordre de 100 grammes en comparaison avec le Pro Comp Elite. De cette façon, le réglage de la stabilisation est aux petits oignons... (Ne plantez pas un oignon au bout de la stab, c'est une image faites pas les fous ! hihi).

 

 

Thumbnail imageLa maîtrise des vibrations est bien négociée, avec l'insertion d'AIM (amortisseurs) au niveau des fourches de poignée. Cette partie de l'arc fait le lien entre les éléments mobiles, les branches et cames, et un élément fixe, la poignée. Améliorer ce point contribue à la sauvegarde des accessoires de l'arc soumis à de fortes contraintes comme le viseur et son scope, le repose-flèche, la stabilisation, et préservera nos articulations de ces parasites.

 

La fenètre d'arc possède aussi sa petite touche sympatoche, plus large, elle gagne du poids et tend vers une meilleure gestion de la verticalité du jouet. Son dessin plus droit offre une traversée de l'arc visuellement plus saine alors en visée. Globalement, les fourches et la fenètre composent une poignée robuste qui concentre intelligemment l'énergie vibratoire aux points dédiés à sa résonnance, et participe à une belle sonorité de l'arc. Tout est sain, bien aligné, c'est "facile" de régler son arc (lorsque l'on prend le temps de le faire, et que l'on aime ça ;-)), et la géométrie accepte volontier les nouvelles fonctionnalités et les nouvelles cames spiral Pro & 1/2...


Nouvelle came : Spiral Pro


Thumbnail image

Elle représente un des changement majeur, la Spiral X devient Pro, et modulable ! Tout comme sa soeur GTX (plus douce), l’allonge est ajustable par module interchangeable. Des familles de cames dégrossissent la plage d’allonge dans laquelle vous vous situez, le module vient fixer celle-ci, les câbles et et corde optimisent les sensations.

 

Thumbnail imageLa famille de cames est un périmètre, une taille, pour définir une plage d’allonge. L’arc arrivera avec le module que vous aurez sélectionné avec votre archerie préférée, mais vous pourrez commander des modules additionnels si vous souhaitez essayer une autre allonge, ceci, sans changer de cames (sauf si vous changez de famille…). Sur la photo ci-contre, vous pouvez voir en bleu le module d'allonge, la plage de fixation de butée et l'angle de câble buss (câble de force). Ce dernier est adouci pour préserver le tranche-fil qui était sous fortes contraintes avec la Spiral X.

 

Thumbnail imageUne Spiral Pro se règle en trois parties si l'on souhaite changer son allonge. Il faudra remplacer le module de la came haute, puis celui de la came basse (partie grise), et enfin visser la butée sur la lettre correspondante au bon module. Ici par exemple, le module est un "2-B". Il n'est pas de Haute Corse non, mais correspond à une allonge de 27" sur un Podium X de 37" d'entre-axes. Il s'agit d'une Spiral Pro de la famille numéro 2, module B. Les deux autres pas de vis de part et d'autre de la butée peuvent accueillir respectivement 26,5" et 27,5" si les modules A ou C sont montés.

 

Thumbnail imageSur cette photo, la came correspond à la même allonge que sur le Podium X 37", sauf qu'elle est montée sur un Podium X 40". Elle fait partie de la famille numéro 1, et le module E donne une allonge de 27". Le let-off n’est désormais plus un réglage présent sur la came. Il était disponible sur les Spiral X avec un réglage 65% ou 55%. C’est terminé, désormais, la butée de came se visse pour la lettre correspondant au module d’allonge présent. Si un réglage de let-off est souhaité, il se fera par le nombre de brins sur le câblage, ou par le remplacement de la butée par une de diamètre plus ou moins élevé. Au passage, notez la qualité de finition d'un câblage FBS (Flanders Bow String) ;-)

 

La Spiral Pro est sacrément plus franche en butée, un poil plus rapide, et un poil plus douce à armer que la Spiral X. Le réglage de la synchronisation des cames haute et basse est simplifié du fait d’un visuel de la butée haute du côté de l’archer (voir double photo en haut de paragraphe).

 

Thumbnail imageLa gorge de came haute disparaît au profit d’une patte, la sensation est ainsi couplée à la vue du contact des butée haute et basse en simultanée. En gros, si vous n’êtes pas synchro, vous le savez de suite ! Et si vous l’êtes … : le mur est nettement plus facile à négocier, on est dedans, sans faute, et on peut lui en mettre dans la tronche sans qu’il ne bronche !!! Enfin, la butée standard qui voit son caoutchouc s’user rapidement est laissée loin, elle est désormais enveloppée d’un plastique rigide façon Téflon, robuste et durable.


 Le grip.


Thumbnail image

 

 

Thumbnail imageDeux points à noter : il est central et déporté sur l’intérieur de l’arc en latéral, et son inclinaison devient interchangeable. Ci-dessus, de gauche à droite, vous avez les angles neutre, +2, +4 et +6 millimètres. Il s'agit d'un relief uniquement présent sur le bas de paume. Il ne modifie pas l'allonge, il vient en complément de la hauteur de point d'encochage. Tous les grips sont livrés avec l'arc.

Thumbnail image

La position du grip est un point crucial de l’arc. Elle détermine sa facilité à l’armer, la stabilité en visée, le relâchement musculaire, l’aisance de sortie d’arc, et enfin la sortie de flèche. Elle est optimale, et fonctionnelle. On l'adapte à ses besoins, à ses contraintes, à la discipline. Les archers venant du classique apprécieront une paume relevée de 6 millimètres, les puristes de la stabilisation "tout sur l'avant" aimeront le standard. J'ai opté pour le +2 pour le tir en salle, qui m'aide à une mise en place encore plus facile, essentiellement sur l'armement du spot le plus bas. Son revêtement ne glisse pas, il est agréable au toucher et moins froid que l'aluminium (pour ceux qui n'aime pas placer de la guidoline (Babolat Feel par ex...)).

 

 

Thumbnail imageL'usinage est parfait, ergonomique, et la partie amovible du grip ne bouge pas un poil. Pour changer d'angle, il suffit de retirer les deux vis de blocage, remplacer le grip par celui de votre choix, et enfin revisser (sans faire la brute, ça tient très bien juste serré ;-)). Il est placé plus haut que sur un Pro Comp Elite : on traverse l’arc de la main, la poussée est centrale, la stabilisation est équilibrée, les contraintes en paume sont supprimées (enfin, il faut tout de même laisser un grip...).

 

Il est déplacé vers l’intérieur : afin de limiter les effets de torque dû au relâchement ou à la tension du poignet, c’est un grip rapporté à l’opposé du mouvement qui referme la main. Il s’agit de géométrie et de balance autour d’un axe vertical qui traverse l’arc au point où il devient souple, au câblage, pour voir naître un balancement latéral potentiel sous contrainte. Si on enlève la contrainte, on supprime le torque. Compris ?

 

Pour faire plus simple, la conséquence directe de cette nouvelle géométrie est une facilité de réglage de la sortie de flèche. Couplé avec un écarteur de câbles orientable, la sortie de flèche s’effectue au centre vertical de l’arc avec un grande tolérance. Ainsi, le spine de flèche pourra être assoupli afin de pardonner un maximum les variations de grip qu’un archer peut créer par les multiples situations qu’il rencontre (chaleur, froid, stress, vent)...

 


L'écarteur.


Thumbnail imageThumbnail image

Comment vais expliquer cela simplement ? L'écarteur contrôle la tension exercée sur les câbles pour optimiser la sortie de flèche compte-tenu des contraintes que l'on lui impose. C'est le plus simple que j'ai trouvé... Vous pouvez vous arrêter là, ou bien continuer à vos risques et périls...

Bien, alors un arc à poulies possède des poulies désaxées pour démultiplier la puissance de l'arc. Des poulies, nous en sommes arrivés à des cames, c'est-à-dire que nous sommes passés d'un rond à un ovale, toujours désaxé, mais qui augmente la vitesse. Pour qu'une poulie tienne de part et d'autre d'un axe, soit mobile et revienne toujours à la même position d'un extrême à un autre, elle doit être maintenue par des câbles et une corde, l'ensemble monté sur un élément mobile et flexible : les branches.

La corde reste dans l'axe de tir pour traverser l'arc d'un projectile : la flèche. Pour voler, la flèche a besoin de plumes. Les plumes élargissent l'envergure du tube et seront endommagées par les câbles, eux-aussi sur le chemin retour de la corde et de son projectile. Il était nécessaire d'écarter ces câbles pour laisser filer la flèche hors de l'arc à poulies, sans contrarier son vol : l'écarteur de câble était né...

La flèche peut ainsi sortir de l'arc.. Tranquillement ? Non ! La contrainte latérale exercée sur les câbles est la même qui sera exercée sur la trajectoire de la flèche lors du lâcher de fauve. Pour contrer cet effet, le repose-flèche est réglable en latéral, c'est ce qu'on appelle le "center shot" (centre de tir), et la position du grip est ajustée aussi latéralement pour que la pression de la main qui tient l'arc redresse l'ensemble en conformité avec la ligne de tir. On arrive ainsi à une sortie de flèche linéaire.

Donc, la flèche sort de l'arc correctement maintenant, mais nous n'avons pas encore dit que les flèches étaient groupées en cible. Alors le spine de flèche apporte une souplesse contrôlée qui élimine une partie des irrégularités des tirs que l'humain va créer dans son bolide. Voilà, on en était là, et c'était déjà pas mal pour nous permettre de trouver le chemin du plaisir et de la performance.

 

Thumbnail imageSeulement, plaisir et performance ont voulu nous coller des situations d'adversité où les archers sont devenus des compétitions toujours plus avides de records et de précision. La compétition apporte son lot de pression, et l'humain doté d'émotions va parfois coller des contraintes énormes dans l'arc et augmenter ce que le matériel avait réussi à compenser jusqu'à présent... Non content de se satisfaire du peu, nous avons décidé que le tir à l'arc allait se dérouler en tout temps, dès lors que les cibles sont en vue, que les cibles tiennent au sol et que le ciel ne nous tombe pas sur la tête. La machine doit être optimisée pour faire face à ce genre de contraintes.

On voyait les écarteurs limés sur la tranche intérieure, ceci pour gagner en souplesse. De cette façon, en armant l'arc les câbles suivent les branches qui "reculent" jusqu'à ce que les cames arrivent en butée. Le coulisseau maintenant les câbles glisse vers l'arrière de la barre en carbone et la pression issue de la déviation des câbles, proportionnelle à la puissance de l'arc, fera plier cette barre. Le coulisseau s'approche de la trajectoire de tir lorsque l'arc se trouve en pleine allonge.

 

Je rappelle que l'arc à poulies voit sa puissance maximale démultipliée lorsqu'il est ouvert, c'est à cet instant que le tir est le plus vulnérable en rencontrant l'effet de torque. L'arc peut osciller latéralement dans la main, lorsqu'il est soumis au stress, à la contrainte d'un mauvais placement, au vent...

Thumbnail imageL'écarteur réglable vient en complément de toute l'armada de technologies développées sur nos machines, pour rendre la sortie de flèche plus simple, et plus régulière. Quelques degrés d'inclinaison peuvent suffir à diminuer ces contraintes. D'une façon plus concrète, réduire la déviation des câbles, arc ouvert, augmente la tolérance. L'arc pardonne, un écarteur de ce type ne vous fera pas gagner des points, il évite d'en perdre. C'est une nouvelle fonctionnalité qui permet d'aller chercher le petit point en plus dans une situation à la c... , le dixième de seconde au tour du circuit. Le réglage est sûr, deux vis : un valide la position sur un des crans de réglage, l'autre bloque et sécurise le tout.

Son réglage peut être droit, comme une barre, ou avec un angle. Les plumes ne doivent pas toucher les câbles, et les câbles ne doivent pas toucher le tube une fois l'arc ouvert. Avec une légère amplitude de quelques millimètres, le vol de flèche sera ainsi optimisé aussi sous contrainte.

 


Une belle machine.


 

Thumbnail image"Ces arcs à poulies deviennent de véritables usines à gaz", se disent les archers classiques. Mais oui !!! Et c'est ce qui fait notre charme !!! Un arc à poulies, ça se chouchoute, ça se règle aux petits soins, et ça procure "aussi" beaucoup de plaisir. On a jamais vu une voiture de course qui n'était jamais démontée ni réglée... Quel bonheur de sentir la différence d'un arc équilibré, sortant droit, laissant voler la flèche vers le but en ligne de mire, et ceci parfaitement personnalisé en fonction de ses propres goûts...

 

Le Hoyt Podium X Elite 40" est excellent, le petit 37" est fantastique. Le grand frère est beau, très stable, au son rondouillard. On le traverse du corps entier, en son centre, en passif et en actif, tout est logique, sain. Le petit frère est une petite bombe, nerveux, au son vif et aigu, il aime en prendre plein les cames. Les flèches deviennent des missiles précis, l'arc réagit parfaitement bien et il me tarde de le monter en version extérieure !

 

En compétition, à peine reçu je montais le petit pour partir en Hollande le lendemain (!!!) participer au tournoi international "Kings Of Archery". Câblage FBS neuf, rien n'avait encore bossé sur l'arc qu'il répondait à mes tirs par un 298/300 au tournoi Big Ten Challenge à Wingles. A Weert en Hollande, j'affinais les réglages pour tirer 900/900 sur le dix classique comme le veut le règlement de ce tournoi à la mode Las Végas, et 81 "X" sur 90 !

 

Pour le grand, que je recevais une semaine plus tard, même topo mais cette fois entre deux cartons de déménagement. Les réglages fins n'étaient donc pas de la partie ! Je voulais juste que ça tire droit, et roule ma poule, trois entraînements rapides plus tard, je prenais réellement mes marques en compétitions : un départ à 594, attentif à mes sensations; et un départ à 594, réglages effectués entre midi et deux. Une série à 299/300, une frappe chirurgicale, les impacts étaient fabuleux, et je me sentais mieux dans l'arc que dans mes pantoufles. Le reste des points perdus étaient surtout de la pensée du genre "mais, comment ça se passe pour résilier EDF déjà ???" qui n'avait rien à voir avec un enchaînement de 30... Chaque chose en son temps donc ! Le plaisir de tirer cet arc est bien présent, et je suis certain que je ne serai pas seul à m'éclater !

 

Sa technologie embarquée devient spectaculaire, et vous ne pourrez plus passer outre les réglages fins pour apprécier pleinement son caractère bien trempé !!! Vous avez de la lecture dans les autres rubriques du site pour vous y aider ;-)

 

Le site officiel HOYT

Les données techniques des Podiums X 37" et 40"

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Participant à cette conversation

Charger les commentaires précédents
  • Bonjour XavS,
    Merci, je pense qu'avec 29,5" d'allonge il vaudrait mieux partir sur un 40" pour augmenter le confort et la précision du tir sur cible anglaise. Maintenant, s'il s'agit d'un coup de coeur à sensation, le 37 conviendra mais sera beaucoup susceptible.
    Bien à toi,
    Pierre-Julien

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - David

    Bonjour PJ et toutes mes félicitations pour ce magnifique 599!!
    suite à un problème sur mon pse dominator 3d max, j envisage de passer sur un podium x 37 en spirale pro.
    Mon pse (qui mesure 36 pouces) est réglé à 27.5 d allonge au niveau des poulies ( longueur de fleche 27), que dois je prendre comme allonge sur le podium x?
    merci pour votre réponse

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Bonjour David,
    Tu peux rester sur une allonge identique à ton arc de 36", sans aucun problème, tu gagneras légèrement en confort.
    A bientôt,
    Pierre-Julien

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Guillaume.L

    J'ai actuellement et depuis près de 3 ans, un Contender de 2009 acheté d'occasion et je mets de côté pour pouvoir m'acheter mon propre arc.
    Quand j'ai vue ce PodiumX déjà j'étais très enthousiaste mais en lisant cet article et en regardant de plus en plus de photos et quelques vidéo maintenant j'en suis fan !!!

    Je continue d'économiser pour me l'acheter aucune hésitation là dessus.
    Juste un doute me tracasse, vue mon allonge (30") je le prendrai en 40" mais mon hésitation se porte entre les cam GTX et Spiral Pro.

    Sur mon Contender je suis habitué aux GTX (mais je n'ai connu que ça)
    Les Spiral Pro m'ont l'air très intéressante mais beaucoup me disent de me méfier en me disant qu'elle sont très exigeante et dur à maîtriser...
    Donc voilà j'hésite entre les GTX et les Spiral Pro ne sachant quoi choisir ...

    J'aimerai partir sur les Spiral Pro et redoubler d'effort ne me fait pas peur si cela est nécessaire à leur maîtrise, mais j'ai quand même peur de me tromper par rapport au GTX...

    Si quelqu'un peut me donner un avis d'expert sur les deux option j'en serai très reconnaissant !
    Car jusque là les personnes m'en ayant parler sont restées assez vague et pas vraiment objectif...

    à Orsay, France
    0 J'aime Raccouci URL:
  • Cher Guillaume,

    Je pense que la Spiral Pro se socialise par rapport à sa grande soeur Spiral X, elle est plus rapide mais se maîtrise mieux. Cependant, elle reste non seulement destinée au archers qui aiment "se faire mal" par l'entraînement, par la sensation de rencontrer plus fort que soi et devoir se dépasser pour arriver à une maîtrise. Il faudra la dompter, et ce n'est pas insurmontable.
    Elle offrira des sensations très pures, très dynamiques dès l'armement. MAIS, et c'est là où souvent l'archer voit ses lacunes, elle EXIGE un savoir-faire dans le réglage de l'arc général, et fin.

    Sa cousine GTX, quant à elle, sera plus douce, au mur plus tolérant, et à la vitesse de sortie impactée. Elle convient aux archers qui aiment le confort, qui n'ont pas le temps, ou l'énergie, ou simplement la philosophie d'un tireur bricolo-moderne. Je parle pour un homme, car elle convient très bien aux dames qui obtiennent une restitution de la puissance de let-off moins importante qu'un homme. Le ratio diminué, la maîtrise s'en sort meilleure. Pour les gars, elle conviendra plus au profil de tireur statique genre carabinier, à l'exigence relative.
    D'un Contender à 37" en GTX, au Podium 40" SP, le changement sera très notable, apprécié, mais rapidement apprivoisé j'en suis convaincu. De mon point de vue, tu peux y aller, si tu possèdes une presse correcte, et désireux d'apprendre sur le réglage de ton arme...
    Je te souhaite bon tir, et à bientôt !
    Pierre-Julien

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - David

    Bonsoir Pierre Julien,
    je souhaiterai te dire merci; merci pour ce blog et merci pour toutes les réponses que tu apportes!
    Grâce à cet article sur le podium x, je me suis décidé à investir dans un podium X 37 avec des spirales pro en remplacement de mon dominator 3d max et je dois avouer, que malgré tout ce que tu as écris, j'ai été (et je le suis encore) bluffé par cet arc; c'est un diable déguisé en ange!!;)
    La spiral pro est douce avec un mur très franc, mais si Mr Hoyt pouvait faire la même avec un let off de 75%, cela la rendrait encore plus accessible!
    Concernant l'écarteur, je ne vois pas bien comment faire des tests qui permettraient de le régler?si tu as des pistes, je suis preneur!
    Je te souhaite bon courage pour Nîmes (et pour le reste de ta saison bien sûr!)
    David

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Groquick44

    Bonjour PJ,

    excellent article qui palie au manque de détails sur le site HOYT. Petite question pour un orang-outan de 30'' d'allonge :
    sur le site HOYT annonce une vitesse de sortie de flèche équivalente entre le 37 et le 40. Tu sembles dire qu'il y a pourtant une différence de nervosité et de vitesse de sortie ?

    Conseillerais-tu le 37 pour 30'' d'allonge pour une utilisation tir en campagne ?

    Merci !!!!!

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Bonjour Groquick44,

    Merci pour ton commentaire !
    Le petit 37" est clairement plus réactif oui. Il peut correspondre à tes besoins de campagnard contre un léger confort réduit du fait de l'angle de corde, surtout des cibles tirées vers le bas où un grand arc sera plus facile à négocier.
    Si la vitesse est sensiblement identique sur le papier, un arc court offrira toujours plus de sensations qu'un grand, contre un confort réduit.
    A 30" d'allonge, si tu ne tires jamais autre chose qu'une discipline nature 3D ou campagne, le 37" peut représenter le bon choix. Si tu pratiques quelques FITA, ou un peu de salle, pourquoi ne pas tenter de privilégier la précision à la vitesse ?

    Bonne réflexion... ;-)

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - YannickB

    Bonjour Pierre-Julien, Le pro comp se trouvant toujours, je me tâte pour en acquérir un, en "fin de série"... Mon choix s'oriente sur le 40 pouces, et plutôt sur la came gtx qui pardonnerait a priori mieux mes erreurs de tir que la spiral pro (je ne suis pas un monstre techniquement !). Ma question toute bête, comme j'ai une petite allonge de 31.75 pouces : est-ce que la came gtx dans ce cas supporterait de jouer sur corde et câbles pour gagner en allonge (donc si j'ai bien tout compris avoir un arc plus réactif), ou vaut-il mieux finalement prendre la spiral X en 32 pouces et la réduire un peu, car elle pardonnerait plus dans ce cas ? Merci d'avance pour votre avis éclairé !

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Bonjour Yannick,
    A cette allonge, les deux options sont possibles. La GTX plus réactive lors de l'armement de l'arc, ou la Spiral Pro à la butée franche...
    Bon, je vais trancher pour t'aiguiller : GTX n°6 que tu placeras au taquet. Ensuite, quelques tours sur les câbles (5 ou 6) te permettront de gagner un peu d'allonge.
    Les flèches seront aussi plus simples à choisir et à régler, et tu auras une plus grande facilité à te trouver.
    Bon tir !
    PJ

    0 J'aime Raccouci URL:

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour