06 - L'allonge, corde et Dloop.

L'allonge purement « technique » ou « constructeur » de l'arc se mesure du creux d'encoche au milieu du trou de repose-flèche, on y ajoute 1" 3/4 (chez hoyt et Mathews). Un pouce = 2, 54 cm.

Ensuite, du côté de l'archer, on note deux parties distinctes :

  • la distance entre le grip d'arc et la corde en pleine allonge, c'est à dire la longueur du bras d'arc, (qui se règle sur les poulies)

  • la distance entre la corde en pleine allonge et le placement au visage, donc le confort de la main de décocheur et l'alignement du coude (qui se règle sur le Dloop).

La bonne allonge sera « économique ». Elle permettra de garder un maximum d'énergie tout au long de la journée de tir. Elle offre à la fois confort et performance. Elle ne nécessitera pas d'articulations bizarroïdes ou autres travaux de posture puisque la mise en place sera la plus naturelle et la plus simple possible.

L'allonge générale déterminera votre stabilité en visée. Elle s'ajustera en fonction du poids de votre arc. Plus il sera lourd, plus vous aurez tendance et raccourcir votre arc. Cette notion est à vérifier avec votre entraîneur de club ou de ligue. Si vous n'avez pas la bonne allonge, les conséquences peuvent devenir douloureuses pour votre corps. Vous pourriez aller vers une tendinite, un claquage, un trouble cervical etc...

  1. L'allonge

Pour régler ce paramètre, vous devez jouer sur les modules de cames (si came équipée), ou / puis sur les câbles. Le gros réglage est effectué sur le module par demi-pouce. Ajustez de manière plus fine grâce aux câbles, au millimètre près... Vous devez vriller les câbles de façon égale pour augmenter l'allonge, ou bien dévriller la corde. Je préfère ne pas toucher à la corde une fois qu'elle a trouvé son point fixe et ainsi éviter un visette de travers.

Ajouter de l'allonge augmente la longueur du pic et la puissance de l'arc en fermant l'orientation des cames. Pensez à dévisser un quart de tour ou un demi-tour de branches pour retrouver la bonne puissance.

Pour le réglage d'allonge de bras d'arc, la bonne longueur vous placera les épaules basses et décontractées, permettant le dynamisme suffisant pour une bonne stabilité. Vous ne devez pas forcer pour être bien, la tête doit trouver sa position naturellement. Il ne faut ni reculer ni avancer la tête pour avoir le contact au visage.

Toujours dans un soucis d'économie, je ne cherche pas à réaliser le plein de 10 au début, mais surtout en fin de compét' quand tout devient plus dur !

Certaines cames possèdent des modules d'allonge réglables par tranche de demi-pouce. C'est un premier réglage grossier. Il peut convenir tout de suite ou nécessiter un affinage. Il ne faut pas serrer trop fort les vis de modules, les pas de vis des cames sont fragiles.

Une fois que l'allonge est trouvée en gros grâce à ces modules, on peut chercher avec précision cette bonne longueur à l'aide des câbles.

Exemple

Je cherche 26" ¼ d'allonge et les cames sont fabriquées en demi-pouce. En fonction du caractère que je désire obtenir, je vais jouer sur la torsion des câbles ou de la corde pour obtenir le ¼ de pouce qu'il me faut.

Pour cela, deux solutions :

  • je cherche un arc plus fort et réactif, je prends le module le plus bas et je vrille les deux câbles de manière équivalente. 3 tours = 2mm environ.

  • je cherche un arc souple et linéaire, je place le module sur la position supérieure et je dé-vrille les câbles.

Il faut garder un certain nombre de tours sur le câblage, environ 2 tours par pouce minimum. Un câblage bien vrillé donnera un meilleur groupé de flèches en cible. C'est pour cette raison qu'il m'arrive de commander des câbles un demi-pouce plus long que la norme.

Sinon il reste la solution d'ajouter ou enlever des tours à la corde pour garder une bonne moyenne. Dans ce cas, pour réduire l'allonge, je vrille la corde.

Il faudra rester dans une certaine tolérance pour s'approcher de l'entre-axes d'origine. C'est un jeu d'équilibre entre les câbles et la corde, au tour d'un point de pivot, l'axe de poulie.

En tir en salle, j'aime avoir plus de confort et je règle l'arc légèrement plus long qu'en tir FITA.

Dehors, j'enlève 3 à 5 mm d'allonge donc l'équivalent en tours aux câbles pour être bien dans l'arc, plus en force et tenir mieux le vent.

  1. Dloop

Le D-loop est le lien entre le décocheur et l'arc, fixé sur la corde. C'est un œil formé par un cordage gainé tressé, qui prend l'apparence d'un ''D'' lorsqu'il est en place. Il évite la présence d'une cordelette fixée sur le décocheur qui vient fouetter le visage au lâcher. Il compose votre allonge, favorise l'ancrage au visage, participe à un bon vol de flèche. Puisqu'il est en contact direct avec la corde de l'arc et qu'il fait le lien entre elle et vous, il est une des parties les plus importantes ET dangereuses de l'arc. Attention donc à tout Dloop endommagé, noeud mal réalisé, tranche-fil usagé... Au mieux, s'il casse, vous vous en tirerez avec un coquard...

Le nœud marin qui le compose est une demie-clé renversée. C'est à dire que les brins sortent tous deux dans le même sens sous la boucle. Ce nœud reste coulant, il continuera de s'étirer à mesure où il sera en tension. De cette manière, il gardera toujours la même position sur la corde et l'inclinaison de la visette restera régulière.

Thumbnail image

S'ils sont inversé sous la boucle, il s'agira d'un demie-clé à capeler et provoquera une légère rotation du nœud en tension. Le D-loop serait alors mal tenu et tournerait, la visette aussi.

Les demi-clefs doivent se trouver dans le sens opposé l'une de l'autre. Une fois les nœuds effectués et souqués, le Dloop trouvera naturellement une inclinaison qui favorisera l'accueil du décocheur. En relevant la main de décocheur lorsque vous venez vous placer au visage, une torsion se produit au niveau de la corde. Plus le Dloop est court, plus la torsion est importante et place la flèche sur un plan incliné.

Thumbnail image

 

Atelier Dloop

Vérifiez si votre point d'encochage est bien ajusté : en pleine allonge, flèche à poste, l'encoche doit être sur le même axe que le crochet de décocheur.

Après quelques flèches tirées, vous aurez besoin de reprendre la longueur du Dloop (écrasement Dloop, nœuds, point d'encochage et tranche-fil), il aura glissé de 1, 2 ou 3 mm.

Dans ce cas, il faut à l'aide d'une pince détacher une extrémité du Dloop, et couper seulement le bourrelet brûlé avec un cutter, une paire de ciseaux ou une pince à nockset. N'enlevez que les bords de ce bourrelet peut suffir à ajuster la longueur d'un ou deux millimètres.. Ensuite, brûlez à nouveau pour arrêter l'extrémité. Action à répéter jusqu'à trouver la bonne longueur.

Pré-coupez plusieurs cordons de loop pour faire les tests à suivre sans prise de tête. Une fois que vous avez ce qui vous conviens, notez la mesure.

Pour un droitier, la boucle du haut sera à gauche, celle du bas à droite, pour incliner favorablement le Dloop à l'accueil du crochet de décocheur.

Matière pour le Dloop : BCY fin ou gros (2mm), j'utilise le gros.

Serrez avec délicatesse une fois le nœud effectué, cela préserve le tranche-fil central. Si vous le serrez trop fort avec un pince à Dloop, vous écraserez les brins du tranche-fil central, vous allez rapprocher les extrémités du point d'encochage et réduire l'espace d'accueil de l'encoche.

Avec les doigts, serrez les torons de Dloop entre eux vers le centre du point. Le Dloop doit épouser le point d'encochage au maximum, aucun jour ne doit être présent.

Un Dloop en mauvais état est un danger pour vous et pour les autres, il résiste à toute la puissance de l'arc, en position de tir.

Le changer s'il s'effiloche, brûlez les extrémités si elles s'écrasent.

Le Dloop s'allonge au rythme des flèches, dénouez-le d'un seul côté, et coupez juste la boule brûlée pour gagner les 1 ou 2 mm à rattraper.

Si vous souhaitez modifier le Dloop, préférez une découpe de plusieurs longueurs différentes plutôt que de toucher à celui actuellement sur votre arc... Vous pourriez être déçus !

Astuces : Dloop vs allonge

  • Le coude est un guide pour ne pas quitter l'axe de traction.
  • Impossible de gainer l'épaule devant, le point flotte lentement sans se fixer, le corps penche sur l'arrière : il y a trop d'allonge.
  • Le point bouge beaucoup, vibre, l'arc réagit au lâcher, tourne dans la main de grip, le coude ne veut pas se mettre sur la ligne d'épaule et reste fermé : l'allonge est trop courte.
  • Le corps se casse en arrière, les mains se raidissent à l'armement : c'est trop puissant, ou trop long.
  • Main crispée / coude en arrière / flottement de la main de décocheur / main refermée sur le décocheur : le Dloop est trop long.
  • La mâchoire est écrasée par la main de décocheur / les flèches sont toujours à gauche (pour un droitier) / les flèches volent mal (peut en partie venir du Dloop, aussi du RF) / mal à se placer, lenteur, hésitation : le Dloop est trop court.
  • Je conseille de commencer par un Dloop un peu plus long, il vaut mieux raccourcir que changer le tout...

 

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour