02 - Les cames : synchro, phasage, orientation.

Synchronisation.

La synchro sert à optimiser le rendement des cames et harmonise la pression entre les ''murs'' haut et bas. Elle influe sur le vol de flèche, permet d'obtenir un mur franc et une bonne dynamique dans l'armement, la linéarité. Les cames de l'arc fonctionnent alors ensemble, elles se déroulent à partir d'un même point lors de l'armement et arriveront au mur en même temps.

Le retour de corde sera lui aussi important, puisque les cames sont censées revenir à leur point de repos simultanément. En cas de faiblesse d'une des branches d'arc, un réglage très fin de la synchro peut ajuster le retour au repos et corriger ainsi le vol de flèche ou le groupement (déchirure verticale sensible au test papier).

Vriller un câble le rend plus court, et c'est par ce principe que la synchro est ajustée. Il faut ajouter ou enlever des tours à l'un ou à l'autre jusqu'à trouver la bonne mesure. Les câbles n'ont pas tous le même rôle. Le câble de force (buss) contrôle essentiellement l'allonge et la puissance en agissant uniquement sur la came basse où se trouve la butée principale. C'est ce câble, où se trouve le yoke, qui resserre les branches entre elles et qui supportera un maximum de puissance.

Le câble de contrôle (control) permet d'ajuster la synchro plus précisément et influence les deux cames. Il est pris sur l'avant de la came haute, et sur l'arrière de la came basse pour un arc HOYT. Son influence sera plus forte sur la came haute, car son point de retour est plus déporté que la came basse.

Phasage.

Le phasage concerne les arcs dit ''One cam'', qui comporte un poulie ronde sur la branche haute (poulie dite ''de renvoi'', ''idler cam'') et une came unique en bas de l'arc. La came devra être ajustée, donc ''phasée'' pour être dans son rendement optimal en fonction de son allonge et de la puissance de l'arc. La fourchette de réglage d'allonge sur un One cam reste faible pour garder un rendement correct de la came.

Orientation.

L'orientation de cames, c'est l'inclinaison au repos. Une came très fermée demandera beaucoup plus de force pour ouvrir l'arc, contrairement à une came ouverte. ''Rentrée'' ou ''fermée'' signifie que la corde effectue presque un tour complet autour de l'axe, la came fera travailler la corde sur une longueur plus importante, et offrira plus de caractère à l'arc, plus de puissance, plus de vitesse de sortie de flèche. Plus la came sera fermée, plus l'allonge sera longue et la puissance forte. Pour fermer une came, il faut vriller les deux câbles de façon identique, ou dévriller la corde.

Thumbnail image

En tenant compte de cet aspect purement technique, il est donc possible d'obtenir deux arcs différents, pourtant de modèle identique, marque, allonge et puissance, simplement en tirant deux familles de cames différentes.

Les trois points définissent le meilleur rendement de votre arc et le personnalise. Si ces données changent, l'arc sera plus dur, plus mou, mur mollasson, pic interminable, changement de spine de flèches etc...

C'est souvent à cause d'une mauvaise orientation de came que vous remarquerez un arc à 57 lbs alors qu'il est marqué à 60 bs sur les branches... De la même façon, un arc pourra atteindre 65 lbs...

Pour cette raison il est important d'avoir conscience de son propre réglage, de manière à retrouver les mêmes sensations plus tard lors d'un changement de câblage ou d'arc etc...

A noter qu'il est possible de commander un arc HOYT sur mesure, customisé sur demande, pour demander un puissance maximum de 58 lbs par exemple, avec des cames et pockets de branches noirs.

L'orientation et la synchronisation des cames concernent trois points à noter : le pic, la vallée et le mur.

  • Le pic, c'est la puissance maximale délivrée au passage de la partie la plus éloignée de la came autour de l'axe de came lors de l'armement. Il peut être plus ou moins long en fonction de l'orientation de la came. Plus la came est fermée, plus le pic est long. La puissance sera à son point culminant sur une plus longue distance, et la vitesse de sortie de flèche sera plus grande. Pic = orientation.

  • La vallée, c'est la démultiplication de l'arc à poulies. Elle est la décroissance de la puissance du pic vers le mur. Elle sera plus ou moins longue en fonction de la synchronisation de vos cames, et de leur géométrie. Plus la synchro sera en retard, plus la vallée sera courte : attention aux embarquements intempestifs vers le pic si vous manquez de dynamisme en visée... Au contraire, elle sera allongée et souple si vous décidez de mettre un peu d'avance sur la came haute. Dans ce cas, il faudra être attentif ici encore à la dynamique de visée pour ne pas se trouver entre-deux-eaux, dans l'espace créé entre la butée haute et basse. Vallée = synchronisation.

  • Le mur, c'est le point de non-retour, la butée, l'allonge, la stabilité... C'est vous tout entier... Il détermine votre allonge, il s'ajuste selon vous pour l'alignement des épaules, l'ancrage au visage, la répartition des forces avant / arrière, il est l'appui sur lequel vous allez tenir l'arc en visée. Il est très sensible à la synchronisation, au changement de câblage, au vieillissement des tranche-fils et/ou du câblage. Chaque intervention sur la butée aura une incidence sur le let-off, sur l'allonge, sur la synchro, sur la hauteur de point d'encochage. Vous pouvez changer cette butée, pour une matière téflon, gaine thermo-rétractable, ergot circulaire ou plat. Sur certaines cames, les Spiral X par exemple, vous pourrez visser la butée sur des positions de let-off différentes, 55, 60 ou 65 %.

    Shéma butée basse v                               Shéma butée haute v

Méthode

  • Repérer les points de contact usinés ou vissés au niveau des cames. Ce sont ces parties qui viendront toucher les câbles une fois que la poulie sera déroulée et en pleine allonge.

  • Armer lentement et venir toucher doucement en butée basse en portant le regard sur la came haute. Si la came du haut enroule le câble avant que le bas touche, il y a de l'avance, si elle ne touche pas il y a du retard. En général, ce sera toujours la came du haut qui aura du retard à cause de l'usure du Buss, câble de force. Si vous avez du mal à voir ce contact, demandez à un archer d'armer votre arc pour vous rendre compte, ou bien utilisez un miroir.

  • Ne jamais armer l'arc à l'envers en tirant sur la poignée au lieu de la corde pour observer les cames à l'inverse, cette opération est dangereuse, la partie souple (la corde) en appui sur le bras d'arc est alors en opposition paradoxale et vous risquez de perdre le contrôle, l'arc, et la personne à côté de vous. Ne jouez pas...

Astuce à retenir

« retard en haut, je vrille le Buss sur la came en bas. ».

(Cette opération augmente sensiblement l'allonge, si vous vous sentez déjà long, retirez les tours sur le Control en haut...) Un tour de câble équivaut à environ 1 à 2 millimètres de rattrapage.

Note

Pour les cames équipées de modules d'allonge, attention à positionner le module sur la même lettre en haut et en bas afin de garder la même orientation des deux cames.

Vous devez sentir une bonne synchro, la pression dans le grip est bien répartie, les cames touchent la butée en même temps, le mur est franc et agréable. A bonne allonge bonne synchro, vous êtes stable en visée.

Des repères sont quelquefois placés sur les cames pour visualiser la bonne orientation de came. Ces repères se trouvent aussi parfois sur les sites Web constructeurs ou sur les forums techniques des marques.

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour